Escrime, tournoi inter scolaire : La grande mobilisation des ecoles

51

«La Fédération malienne d’escrime est heureuse de constater que le nombre de participants au tournoi inter scolaire augmente chaque année.

Le mérite en revient surtout aux autorités scolaires et nous sommes très reconnaissants à l’égard des écoles qui nous accompagnent depuis le lancement de l’escrime au Mali». Ces propos du président de la Fédération malienne d’escrime (FME), l’inspecteur principal Abdoul Wahab Zoromé traduisent parfaitement le sentiment général après la grande mobilisation des écoles pour la 8è édition du tournoi inter scolaire qui s’est déroulée le samedi 25 février à l’école Kalanso de Djélibougou. Plus d’une quinzaine d’écoles se sont, en effet, affrontées cette année pour le prestigieux trophée et les mômes se souviendront longtemps de cette 8è édition dont les éliminatoires ont duré presque une journée. Les combats ont commencé à 9h et les nombreux spectateurs (majoritairement composés de parents d’élèves) ont dû patienter jusqu’à 17h pour connaître le nom des quatre finalistes. C’est dire que les éliminatoires ont été âprement disputées et comme lors des précédentes éditions, l’émotion était encore au rendez-vous cette année avec des enfants pleurant à chaudes larmes après leur élimination du tournoi.
Fort heureusement, les quatre finalistes, Yasmine Cariolaro, Sana Kassé, Yombé Diawara et Samba Boubacar Yattassaye ont réussi à contenir leur émotion et ce, malgré l’enjeu des finales. Pour la finale féminine qui a mis aux prises deux élèves de l’école Kalanso, Yasmine Cariolaro et Sana Kassé, elle a été outrageusement dominée par la première qui s’es imposée par le score sans appel de 7 touches à 1. La troisième place du tournoi synonyme de médaille de bronze est revenue à une autre élève de Kalnaso, Fatma Daria Traoré. Une belle performance pour l’école Kalanso qui a été l’un des premiers établissements du Mali à pratiquer l’escrime. Chez les garçons aussi, la finale s’est déroulée à sens unique et Yombé Diawara de l’école Liberté n’a fait qu’une bouchée de son cadet, Samba Boubacar Yattassaye (école Elite) sèchement battu 7 touches à 2. Auparavant, Idrissa Berthé de l’école Les Castors avait enlevé la médaille de bronze en s’imposant dans le match pour la troisième place.
Outre les médailles, les trois premiers du classement ont reçu chacun une attestation de participation. Au total, 71 élèves âgés de 7 à 12 ans dont 41 garçons et 30 filles se sont affrontés cette année, ce qui constitue un record dans l’histoire du tournoi. Les deux finales se sont disputées en présence de plusieurs personnalités dont le premier responsable de la FME, Abdoul Wahab Zoromé, la directrice générale de Kalanso, Nadine Sanoh, son mari Monsieur Sanoh et le premier vice-président de la fédération Moussa Samaké «Balla». Après souligné la grande mobilisation des écoles pour cette 8è édition, le président de l’instance dirigeante de l’escrime nationale, Abdoul Wahab Zoromé témoignera sa reconnaissance et sa gratitude à l’ensemble des partenaires de la fédération, notamment le ministère des Sports, le Comité national olympique et sportif (CNOS), Sotelma-Malitel et la direction de l’école de Kalanso.
«Depuis son lancement il y a une décennie, cette compétition s’est toujours déroulée à Kalanso et sans le moindre problème. Nous remercions la direction de Kalanso qui joue une rôle très important dans la promotion et le développement de l’escrime au Mali», témoignera le président de la FME. «Je félicite l’ensemble des écoles qui ont participé au tournoi. Nous constatons avec beaucoup de bonheur que l’escrime scolaire progresse chaque année, tout comme le nombre d’établissements qui pratiquent la discipline. C’est un signe très encourageant pour la fédération. Vivement la 9è édition», conclura Abdoul Wahab Zoromé.
S. B. TOUNKARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here