Gambie: limogeage du chef de système pénitentiaire du régime Jammeh

43

 Le nouveau président Adama Barrow continue de tourner la page du système Jammeh. Après avoir limogé le chef des renseignements, le chef de l’Etat a limogé David Colley, le chef du système pénitentiaire. Un système dénoncé depuis des années par les défenseurs des droits de l’homme pour les multiples exactions commises dans les geôles gambiennes.

David Colley a fait toute sa carrière dans le service pénitentiaire, avec des hauts et des bas. Il commence à y travailler dès les années 1970. Il gravit les échelons, jusqu’à en devenir le directeur général en 2007, sous Yahya Jammeh.

Mais 10 ans plus tard, David Colley tombe en disgrâce et passe de l’autre côté du miroir. Accusé d’avoir volé un générateur, il passe plusieurs semaines derrière les barreaux. Il reprend son poste en 2008 avant d’être à nouveau limogé par Yahya Jammeh en 2012, qui le réintégrera l’année suivante.

Les prisons gambiennes ont été à de multiples reprises pointées du doigt. Les défenseurs des droits de l’homme ont dénoncé les détentions arbitraires, disparitions, tortures. Steve Cockburn, directeur adjoint régional pour Amnesty, explique qu’il y avait un système pénitentiaire informel, géré par les renseignements, où ceux considérés comme opposants subissaient les pires traitements.

Une fois jugés, ils étaient renvoyés dans le système officiel et notamment la tristement célèbre Mile Two. La prison centrale dont une partie était sous haute sécurité. C’est dans cette zone, inaccessible aux observateurs, qu’étaient gardés les prisonniers politiques.

Un établissement que certains membres du nouveau gouvernement connaissent bien rappelle Steve Cockburn. Le ministre des Finances Amadou Sanneh ou encore celui des Affaires étrangères Ousainou Darbo y ont été détenus.

 

Publié: le 27-02-2017 par rfi


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here