Le CNID présente ses vœux à la presse : La démarche de l’opposition n’est pas démocratique

46

La situation politico-socio-économique, la sécurité, son appartenance à la Mouvance présidentielle, la disparition de notre confrère Birama Touré, le bilan des dernières communales, la proposition de l’Opposition par rapport à la tenue de la conférence d’Entente Nationale, les actions gouvernementales, tels étaient, entre autres, les sujets abordés par le président du CNID-FYT (Congrès National d’Initiative Démocratique), Me Mountaga Tall au cours de sa traditionnelle présentation de vœux à la presse. C’était le vendredi dernier à la Maison de la presse.

La salle de conférence de la Maison de la presse a abrité le vendredi 24 février dernier la présentation de vœux de nouvel an du CNID à la presse. Cette tradition instaurée par le parti du Soleil levant depuis plus de quinze ans, a enregistré la présence des responsables des services de régulation de la communication, des associations et organisations des médias et des cadres du parti.
Au cours de cette rencontre avec la presse, le président du CNID a touché du doigt les sujets brûlants de l’heure. Faisant allusion au rapport 2016 de Reporter Sans Frontière, Me Mountaga Tall dira que la liberté de presse avait reculé cette année au Mali. Pas du fait de la dictature des autorités mais de la situation sécuritaire car le Nord et certaines parties mêmes du centre restent encore des zones à risque. Pour preuve, les atteintes à la liberté de la presse ont été moins sévères en 2014 et 2015 qu’en 2013.
Malgré cette situation, le gouvernement se bat aujourd’hui pour mettre les journalistes dans les meilleures conditions à travers l’augmentation de l’aide publique allouée à la presse logée au Ministère de la Communication. Une augmentation qui est l’engagement personnel du Président de la République, M. Ibrahim Boubacar Kéïta. A cela, il faudra ajouter la création de la Haute Autorité de la Communication et la nomination lors du conseil des Ministres d’un Directeur de l’Ecole Supérieure de Journalisme et des Sciences de la Communication. Des actes qui viennent contredire la place réservée par Reporter Sans Frontière au Mali dans son dernier rapport. Il a salué la proposition faite par le Secrétaire général des Nations Unies de nommer au Mali un représentant spécial pour la protection des journalistes. Cette initiative, a souligné Me Tall, sera soutenue par les plus hautes autorités du Mali. Aujourd’hui, en tant que Ministre de l’Economie Numérique, de la Communication et de l’Information, Me Mountaga Tall a rassuré les médias qu’il se battra pour une presse libre, formée, soutenue, responsable et respectueuse de l’honneur et de la dignité des autres.
Cependant, le président du CNID se dit peiné de la disparition de notre confrère, M. Birama Touré. Aujourd’hui, les investigations continuent pour faire la lumière sur cette mystérieuse affaire.
Parlant de l’insécurité qui sévit au Mali, le président du CNID a déploré l’attentat contre le Mécanisme Opérationnel de Coordination à Gao qui a endeuillé la fête de l’Armée cette année. Aussi, il a salué la vigilance des services de renseignements qui ont déjoué plusieurs attentats au Nord et au Centre du pays. A travers cette attaque du MOC à Gao, les ennemis et Mali et de la paix voulaient empêcher les patrouilles mixtes qui avaient pour but de sceller la réconciliation entre frères qui s’affrontaient. Cette manœuvre a été fort heureusement mise à l’échec et les patrouilles mixtes ont repris le jeudi dernier à Gao. Le CNID, par la voix de son président Me Tall, a appelé les Maliens à se battre contre les ennemis de la paix. Pour fermer ce chapitre sur l’insécurité, Me Mountaga Tall a condamné fermement les derniers évènements survenus à Macina entre éleveurs et cultivateurs.
Dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, Me Tall a appelé à l’esprit de responsabilité de tous les partis politiques et de toutes les organisations de la société civile. Car, cet accord a été signé au moment où le pays était en difficultés. Nul n’avait pensé que sa mise en œuvre, qui engage les parties signataires et la médiation serait une partie de plaisir.
Le CNID se dit étonner de constater les réserves formulées par les partis de l’opposition qu’à la tenue de la Conférence d’entente nationale dont l’organisation est conviée à M. Baba Hakib Haïdara. Comme prévu dans l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, la conférence d’entente nationale doit permettre un débat approfondi entre toutes les composantes de la Nation malienne sur les causes profondes de la crise qui a secoué le Nord. Il faut souligner dans ce sens qu’il ne s’agira pas de remettre en cause les institutions de notre pays dont la légitimité n’est contestée par personne. Donc, aux dires de Me Tall, cette conférence ne saurait être considérée ou qualifiée de conférence refondatrice qui intervient seulement qu’en cas de rupture de l’ordre constitutionnel ou de contestation des élections, donc de la légitimité du pouvoir. Le parti du Soleil levant a appelé tous les Maliens de s’impliquer pour sa réussite.
Cette présentation de vœux a été une occasion pour le CNID de renouveler leur soutien aux actions du Président de la République, à travers leur participation à la CMP (Convention de la Mouvance Présidentielle). Les élections communales du 20 novembre ont été marquées par la fraude. Malgré l’adoption de la nouvelle charte des partis politiques interdisant certains gadgets lors des campagnes électorales, l’argent était ”roi” dans certains bureaux de vote. Ainsi, le CNID, en perdant le 1/3 de ses conseillers communaux, perd sa troisième place dans l’arène politique.
Aux dires de Me Tall, le CNID, comme beaucoup d’autres partis politiques, ont perdu des sièges lors des élections communales du 20 novembre dernier. Le 27ème Sommet Afrique-France, le G5 Sahel, les relations entre le Mali et les institutions de Breton Woods, ont été aussi abordés par Me Tall au cours de cette conférence.
Youssouf Sangaré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here