Lutte contre le terrorisme : L’Association Mouvement Patriotique pour le Mali joue sa partition

43

En vue de sensibiliser les populations pour mieux lutter contre l’extrémisme, l’association islamique, Mouvement Patriotique pour le Mali (MPM) a organisé le samedi 25 février dernier, à la Maison des ainés un atelier qui a mobilisé plusieurs participants. La rencontre a enregistré la présence du président du Haut Conseil Islamique, Mahmoud Dicko, du grand érudit, Dr. Yacouba Doucouré, du ministre des domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mohamed Aly Bathily, et du représentant du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Bakoun Kanté.
« Rôle et responsabilité de la population dans le renforcement de la sécurité des personnes et de leurs biens au Mali », tel est le thème de l’atelier de sensibilisation, organisé le samedi 25 février dernier, par l’association ‘’Mouvement Patriotique pour le Mali’’ (MPM). Marquant le lancement de ses activités pour l’année 2017, selon le président du MPM, Aboubacar Doucouré, cet atelier a pour objectif de sensibiliser les participants sur les causes profondes de l’insécurité qui sévit au Mali afin d’y trouver une solution. Selon lui, pour mieux lutter contre le terrorisme, il faut d’abord lutter contre la misère, l’injustice et la corruption. A cet effet, il a déclaré que le Mali est un pays de vieilles civilisations et que les leaders religieux ont un grand rôle à jouer dans la stabilisation du pays.
A sa suite, le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Mohamed Aly Bathily a ajouté que le changement ne sera possible que lorsque le peuple le voudra. Mais précise-t-il, celui qui n’a pas la volonté de changer son comportement ne doit exiger des gouvernants un changement.
Selon lui, les Maliens doivent rompre avec certaines pratiques qui sont contraires avec nos valeurs.
Le président du Haut Conseil Islamique, Mahmoud Dicko, a quant à lui déploré l’interprétation abusive des concepts de la liberté d’expression et de la démocratie par certains.
« Les valeurs qui régissent notre société ne nous permettent pas de dire tout ce qu’on veut sur n’importe qui » a-t-il prévenu.
Selon lui, les Maliens doivent regarder dans le rétroviseur pour se souvenir des valeurs qui constituent les fondements du peuple malien et qui font sa grandeur.
Il a rappelé que le Mali fait partie des premiers pays en Afrique, où l’islam a fait son entrée vers le 7ème siècle de notre ère.
Abel Sangaré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here