Can U20 : Trio de choc, Egypte, Mali, Sénégal En Zambie

45

Une poignée de semaines après la CAN au Gabon, la Zambie prend le relais en accueillant la 14è édition de la CAN U20. La compétition est ouverte depuis le 26 février et se poursuivra jusqu’au 12 mars prochain. Elle est, pour beaucoup de jeunes joueurs, l’antichambre de la sélection A. Ce qui revient à dire qu’un certain nombre d’acteurs présents dans les villes de Lusaka et de Ndola pourraient fort bien se retrouver à la Coupe du monde Russie 2018.

Sur la ligne de départ il y a un absent de taille, le Nigeria. Sortis par le Soudan lors du dernier tour des éliminatoires, les Green Eagles figurent à trois reprises au palmarès de la CAN U20 et sont tenants du titre. Autre triple champion d’Afrique écarté de l’édition 2017, le Ghana dont le dernier sacre remonte à 2009, année où il fut également le premier champion du monde de la catégorie. En revanche, l’Egypte est le seul pays trois fois lauréat en lice pour une éventuelle quatrième victoire. Les jeunes Pharaons devront compter avec deux pays qui avaient cassé les codes il y a deux ans en jouant les demi-finales de la Coupe du monde U20 en Nouvelle-Zélande, le Mali et le Sénégal, respectivement troisième et quatrième. Egypte, Mali et Sénégal sont donc les trois équipes à suivre de près dans cette édition, qui réunit également l’Afrique du Sud, le Cameroun, la Guinée, le Soudan et le pays organisateur, la Zambie.

Il faut également, à quelques jours du coup d’envoi, garder en mémoire la performance du Mali chez les U17. Champion d’Afrique en 2015 au Niger, il avait ensuite disputé la finale de la Coupe du monde contre le Nigeria à Santiago du Chili. Quelques joueurs de l’équipe, l’âge aidant, sont montés d’un cran et sont maintenant avec les juniors. Une expérience à ne pas négliger.

Pour les autres équipes, c’est vrai aussi pour celles déjà citées, il est toujours difficile de se faire une idée précise de leur valeur actuelle. Et ce ne sont pas les résultats de quelques matches amicaux qui peuvent réellement servir de baromètre infaillible, tels la victoire de la Guinée sur le Soudan (3-0), le succès de l’Egypte devant le Kenya (3-2), la victoire de la Zambie sur l’Afrique du Sud (2-1) puis nul entre l’Afrique du Sud et le Mali (1-1). Simplement des repères pour les sélectionneurs.

Va-t-on assister à une compétition aussi déroutante que la CAN, Gabon 2017 ? Qui aurait pu prévoir le podium Cameroun-Egypte-Burkina Faso ? Personne. La prudence est donc de rigueur même si avec huit équipes au départ, le choix est a priori plus simple.

Coupes d’Afrique des Clubs : Quand Goleadors se font rares sur le continent

Lors du premier tour de la Ligue des champions 2017, l n’y a pas eu de pied-de-nez à la hiérarchie même si le Mali a perdu ses deux représentants, le Stade Malien et l’AS Real. On notera pareillement la chute des Ivoiriens du Séwé Sports devant les Gambiens de Ports Authority. En revanche, belles qualifications du club malgache de la CNaPS Sport et des Mauriciens de l’AS Port Louis 2000. Sur les 46 matches du premier tour, on a enregistré 28 victoires à domicile, 8 victoires à l’extérieur et 10 nuls. Les équipes qui recevaient ont inscrit 70 buts, celles qui étaient en déplacement 37, pour un total de 107 buts (moyenne : 2,3 buts par match). Deux équipes l’ont emporté par un écart de quatre buts, en l’occurrence Young Africans (5-1 aux Comores) et Rivers United (4-0) devant l’AS Real de Bamako), tandis que six l’ont fait par un écart de trois buts et neuf équipes par un écart de deux buts et dix-neuf par un écart d’un but. On relève que 3 équipes ont bénéficié de la règle du but marqué à l’extérieur : Kampala CC (Oug) aux dépens du Primeiro de Agosto (Ang), la CNaPS Sport (Mad) devant les Township Rollers (Bot), l’AC Léopards (Cgo) face à l’UMS de Loum (Cmr) et Enugu Rangers (Nga) contre la JS Saoura (Alg). 6 équipes sur les 46 en lice ont remporté leurs deux matches : El Merreikh (Sud), Ahli Tripoli (Lby), CF Mounana (Gab), AS V Club (Cod), Coton Sport (Cmr), St George (Eth). Un qualifié a eu recours aux tirs au but : Barrack Young Controllers (Lbr). 7 pays auront chacun 2 équipes en 1/16e de finale : Afrique du Sud, Egypte, Maroc, Nigeria, RD Congo, Soudan, Tunisie. 18 pays auront chacun 1 représentant en 1/16e de finale : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Gabon, Gambie, Guinée, Liberia, Libye, Madagascar, Maurice, Mozambique, Ouganda, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe.

Pas de grosse surprise en coupe de la Confédération. La qualification la plus spectaculaire a été celle de la JS Kabylie qui, après avoir été largement battue à Monrovia par le Breweries Club (0-3), a effectué un retournement spectaculaire chez elle (4-0). A noter également la qualification de l’équipe des forces armées sierra-léonaises (RSLAF) aux dépens des Nigérians de Wikki Tourist, la belle réplique des Comoriens du Volcan Moroni, des Mauriciens de Pamplemousses FC et des Mozambicains d’Uniao do Songo. Ils ne se sont pas qualifiés mais ils ont tenu tête à des adversaires plus aguerris.

Sur les 40 matches du premier tour, on a enregistré 28 victoires à domicile, 6 victoires à l’extérieur et 6 nuls. Les équipes qui recevaient ont inscrit 57 buts, celles qui étaient en déplacement 19, pour un total de 76 buts (moyenne : 1,9 but par match). Deux équipes l’ont emporté par un écart de quatre buts (JS Kabylie et Rayon Sports) ; quatre équipes par un écart de trois buts (Monrovia Breweries Club, MAS de Fès, Le Messager Ngozi, SC Gagnoa) ; dix-neuf autres par un écart d’un seul but. 1 équipe, APEJES de Mfou (Cmr), a bénéficié de la règle du but marqué à l’extérieur aux dépens de Niary Tally (Sén)

6 équipes sur les 40 en lice ont remporté leurs deux matches : Etoile du Congo (Cgo), Ittihad Tanger (Mar), Platinum Stars (Rsa), Rayon Sports (Rwa), Al Hilal Ubayyid (Sud), Mbabane Swallows (Swa). Deux qualifiés ont eu recours aux tirs au but : Al Masry (Egy) et Ulinzi Stars (Ken). 10 pays auront chacun 2 équipes en 1/16e de finale : Afrique du Sud, Algérie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Mali, Maroc, RD Congo, Soudan, Tunisie. 12 pays auront chacun 1 représentant en 1/16e de finale : Angola, Burundi, Congo, Guinée, Kenya, Ouganda, Rwanda, Sierra Leone, Swaziland, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe.

En somme, on retient des deux épreuves confondue 183 buts marqués en 86 matches, soit une moyenne de 2,1 buts par rencontre. Ce qui semble confirmer l’absence, pour le moment, de buteurs efficaces à moins que ce soit les gardiens qui ont démontré beaucoup de talent. L’Afrique du Sud, l’Egypte, le Maroc, la RD Congo, le Soudan et la Tunisie auront quatre représentants en seizièmes de finale, deux en Ligue des champions et deux en Coupe de la Confédération, mais certains de leurs clubs étaient qualifiés d’office.

Sept clubs parmi les 32 encore en lice dans la Ligue des champions Total sont d’anciens vainqueurs : Al Ahly (82, 87, 01, 05, 06, 08, 12, 13), Zamalek (84, 86, 93, 96, 02), TP Mazembe (67, 68, 09, 10), Espérance Tunisie (94, 11), WAC Casablanca (92), Etoile du Sahel (07) et le tenant du titre, Mamelodi Sundowns (16). Dans la Coupe de la Confédération Total, ils ne sont que deux à avoir déjà brandi le trophée, le CS Sfaxien (07, 08, 13) et le MAS de Fès (11).

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here