Empêchement des meetings de Ras BATH : L’aveu de culpabilité de Badra Aliou SIDIBE du RPM

122

Il n’est  pour personne un secret de polichinelle que les meetings de l’activiste Yousouf Mohamed Bathily alis Ras BATH coupent le sommeil au régime IBK. Pour preuve, Badra Aliou Sidibé de la jeunesse du parti présidentiel, RPM, a tout simplement dans ses propos va-en-guerre contre Ras BATH sur les ondes de la radio Kledu, avoué leur culpabilité.

Ras BATH dérange le régime IBK. Après avoir orchestré la suspension de son émission ‘’Cartes sur Tables’’, le parti présidentiel-RPM- s’attaque maintenant aux meetings organisés par les associations de jeunes dont Ras BATH est l’invité principal. Les barons du RPM sont au four et au moulin pour empêcher la tenue de ces meetings des associations dans les différentes communes du District de Bamako. Ils ont fait tout pour empêcher le meeting de Sebenicoro le samedi 18 février 2017 ; meeting pour lequel  le maire de la commune IV, Adama Bérété,  avait donné son autorisation le 7 février  avant  de la retirer le 10 février, sans prévenir les demandeurs, pour motif : décision sur instruction verbale de la Gouverneure du District Ami KANE. Il est important de souligner au passage, la présence physique du député RPM Diarra sur les lieux pour empêcher la tenue du meeting ce jour.  Idem pour le meeting du dimanche 19 février 2017 de Kalaban-coura(en commune IV) du District de Bamako qui a été annulé et suivi de saccage des installations. Moussa TIMBINE et son homme de main Abdoulaye Maiga ancien membre de l’AEEM en seraient les commanditaires, comme nous l’avons publié à la Une de notre livraison du  lundi 20 février 2017.

« Ras BATH est un drogué qui se permet tout. Il insulte les grandes personnalités de ce pays. Il les traite de toute sorte de nom. Il cite le nom de toutes hautes personnalités en les traitant de voleurs, d’apatrides… Maintenant il a touché à l’intouchable, Moussa Timbiné, dur comme roche. Ras BATH a publié une vidéo dans laquelle, il accuse Moussa Timbiné et Abdoulaye Maïga d’avoir envoyé des gros bras pour empêcher son meeting à Kalaban-coura. C’est du mensonge. Ce que Ras BATH ne sait pas c’est qu’en commune V, on ne touche pas à Timbiné ; il est dur comme une roche. Il y a une force tranquille acquise à sa cause qui dort en Commune V….Nous n’allons plus croiser nos bras et permettre à ce drogué d’insulter les grands cadres et personnalités de ce pays… ». Ces propos du représentant de la jeunesse RPM, Badra Aliou SIDIBE, dans l’émission débat de la radio Kledu du jeudi 23 février 2017, ne –sont-ils pas des aveux de culpabilité ? Une émission au cours de laquelle, il a d’ailleurs passé le maximum de temps de son intervention à attaquer Ras BATH, en le traitant de tous les péchés d’Israël. En voulant trop défendre Moussa Timbiné, il est allé tenir des propos qui enfoncent ce dernier dans le saccage du meeting de Kalaban-coura.

Au lieu d’expliquer ce que le régime IBK a pu réaliser pour atténuer la souffrance des Maliens, sieur Badra Aliou SIDIBE n’a fait que  traiter Ras BATH et le Collectif pour la Défense de la République(CDR) comme des ennemis de la Nation à abattre à tout prix.

Très remonté contre  le représentant du CDR présent sur le plateau de l’emission, Abdoul Niang, Badra Aliou Sidibé a perturbé les temps de parole des autres débatteurs. Il a fallu que l’animateur de l’émission, Kassim Traoré, demande au technicien de fermer son micro.

En tout cas, les auditeurs de l’émission n’ont pas manqué massivement de lui remettre à sa place. Il a été mis à la barre par les auditeurs et toutes les questions relatives à la mauvaise gestion du pays lui ont été adressées.

Agmour

 Badra Aliou SIDIBE : Un transfuge de l’Adema au RPM pour éviter la prison ?

Connaissant bien Badra Aliou Sidibé qui défendait gaillardement Timbiné et le parti présidentiel RPM, les auditeurs de l’émission contradictoire de la radio Kledu du jeudi 23 février 2017 dans leur coup de file lui ont posé des questions sur son parcours politique. Badra n’a adhéré au RPM que le 15 août  2016. Pourquoi avoir attendu jusqu’à ce que le RPM arrive au pouvoir pour y adhérer ? Pourquoi avoir quitté l’Adema un parti sous la bannière duquel il a eu tout ? Telles sont les principales questions qui taraudent les esprits des auditeurs de l’émission du débat contradictoire de la radio Kledu.

Il est très important de faire un aperçu sur le parcours politique de Badra Aliou Sidibé. C’est un  jeune avec des ambitions démesurées et sa mauvaise gestion de la Mairie de la commune I du District de Bamako est sur toutes les lèvres. Selon les indiscrétions, l’homme traine des casseroles dernière lui, raison pour laquelle il a posé ses valises au sein du parti présidentiel, le RPM.

Eh oui ! Badara Aliou Sidibé est un jeune politicien qui est prêt à tout pour atteindre son objectif, même vendre son âme au diable.  Il a fait ses preuves dans le mauvais sens en tant que conseiller municipal à la mairie de la commune I du District de Bamako. Elu très jeune comme conseiller municipal lors de l’élection communale de 2009 sous les couleurs de l’ADEMA PASJ, il ne tarde pas à se faire remarquer dans la commune par ses actes désastreux et maléfiques contre le développement de la Commune I.

Entré en politique très jeune, Badara Aliou Sidibé a fait ses premiers pas à l’UFD (Union des Forces Démocratiques) de Me Demba Diallo en 1996. Bon que pour changer de veste, il adhère à l’ADES (Alliance pour le développement économique et social) en 1997.  Communément appelé BAD (qui signifie mauvais en Anglais), il échoue aux élections municipales de 1998.

Nous reviendrons plus en détails dans notre prochaine parution sur sa gestion catastrophique et chaotique de la Mairie de la Commune I.

Agmour

Djicoroni Para : Une activité annulée pour la simple raison que Ras Bath devait y prendre part

Après avoir autorisé l’association pour le cousinage entre Dogon et Bozo à organiser une activité culturelle ce dimanche 26 Février, Le Maire Yelema, Adama Berthé de la commune 4 et son 2 ème adjoint Alkhasoum Ahamadou de l’URD, viennent d’annuler ladite activité au motif qu’ils ne savaient pas que Ras Bath devait y prendre part. Ils avancent que Ras Bath n’étant pas un Dogon ni un Bozo, sa présence à cette activité n’était pas légale et présentait un risque Grave à l’ordre public.

Il était prévu que Ras Bath prenne la parole lors de la rencontre.

La Rédaction


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here