Entretien du réseau routier : L’autorité routière compte investir 60 milliards fcfa en 2017

49

L’Autorité routière a tenu, jeudi dernier, la 29è session de son conseil d’administration dans les locaux de sa direction générale sise à l’ACI 2000. Cette session consacrée au budget était présidée par Youssouf Traoré, président du conseil d’administration de l’Autorité routière. C’était en présence du directeur général de l’Autorité routière, Moulaye Ahmed Boubacar.

Au cours des travaux, les administrateurs ont examiné les réalisations de l’exercice 2016 et donné des orientations pertinentes pour l’exercice de 2017. En terme de financement, le budget de 2016 de l’Autorité routière, approuvé en recettes et en dépenses par arrêté N° 2016-0652/MEF-SG du 29 mars 2016, est de 68 364 189 239 Fcfa. Les recettes mobilisées au titre des ressources propres entre janvier et décembre 2016 se chiffrent à 33 630 367 432 Fcfa, contre une prévision annuelle de 36 360 000 000 FCFA, soit un taux de mobilisation de 92%. Quant aux dépenses, elles ont été exécutées à hauteur de 74,26% pour la même période. Pour l’exercice 2017, les prévisions budgétaires en recettes et dépenses sont estimées à hauteur de 80 milliards Fcfa, soit une hausse de 26% par rapport à 2016.

Le directeur général de l’Autorité routière a indiqué que les défis de cette année sont liés à la valorisation du partenariat, déjà fécond avec les banques de la place. Et cela en vue de disposer de financement à hauteur des besoins d’entretien des routes exprimés par la réunion annuelle des routes pour le financement de l’entretien périodique et courant de façon pluriannuelle. Pour Moulaye Ahmed Boubacar, la mise en œuvre effective et intégrale du R14 pour une meilleure protection du patrimoine routier aura sans nul doute une incidence significative sur le coût de l’entretien routier. Il a aussi précisé que 60 milliards des prévisions budgétaires de l’exercice 2017 seront alloués à l’entretien du réseau routier. Et 5% de cette somme seront mis dans l’entretien des pistes rurales, ce qui est une première.

En terme de perspectives, la structure entend procéder à l’amélioration des ressources en créant de nouvelles sources de revenus en vue de faire face efficacement à l’entretien du réseau routier sur l’ensemble du territoire, et de renforcer les capacités des travailleurs par des formations et des échanges d’expériences avec d’autre fonds d’entretien routier. Mais aussi réorganiser et moderniser les outils de travail de la direction générale de l’Autorité Routière. A ces actions s’ajoutent la modernisation des postes de péage/pesage, l’amélioration de leur gestion ainsi que le renforcement de leur sécurisation ; et l’optimisation du processus de recouvrement des différentes redevances ; et enfin l’adoption des postes de péage/pesage aux techniques de mise en œuvre du règlement 14.

Le président du conseil d’administration, Youssouf Traoré, a félicité la direction de l’Autorité routière pour les résultats obtenus en 2016 avant de l’inviter à poursuivre les efforts de mobilisation de ressources financières, la modernisation des outils de travail et le renforcement de la sécurité de l’environnement de travail.

Babba B. Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here