Fronde contre l’administration à Ouelessebougou : Les maires rejoignent les députés

41

Dans notre dernière parution, on évoquait é le bras-de-fer entre les élus parlementaires un le sous-préfet du Djitoumou. Depuis, la fronde a pris de l’ampleur car de nombreux élus communaux du même ressort administratif commencent à souffler dans la même trompette.

Mis en cause par les députés de Ouelessebougou , le sous-préfet Modibo Diarra vient d’avoir de nouveaux contestataires sur le dos, en l’occurrence les maires  Yaya Samaké et Moussa Samaké qui ont pris fait et cause pour les élus parlementaires. Des sources proches du ministère de tutelle affirment qu’ils sont les expéditeurs à leur tour d’un courrier demandant son départ.  En d’autres termes, la correspondance vient en appui à celle déjà signée et déposée par les deux honorables le 24 janvier dernier, soit un mois jour pour jour auparavant.

La délégation des élus locaux a été aperçue en compagnie des députés en milieu de semaine dans la capitale. Ils auraient  même rencontré le Chef de Cabinet du ministre de l’administration territoriale saisi de l’affaire dès le début de la polémique. Malgré les tentatives de médiations, les élus campent sur leur position. C’est le silence radio pour l’heure du côté du sous-préfet, mais dans son entourage il se susurre qu’il peaufine discrètement sa défense. Comme pour dire qu’il n’acceptera pas de prendre des coups et donnera à l’opinion sa part de vérité.

Affaire à suivre

A KEITA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here