Point de mire : Kagera

Rivière centrale, drain primaire du réseau du Nil et la plus longue des rivières tributaires du lac Victoria. Près de son embouchure, de hautes terrasses de graviers attribuées à des périodes de forte pluviosité ont permis de déterminer des séquences climatiques, dont le premier pluvial du quaternaire en Afrique orientale (de 1 800 000 à 700 000 ans avant notre ère). La vallée de la Kagera a révélé d’importantes industries sangoennes et lupembiennes.

La Kagera est formée de l’union de deux rivières : la Nyabarango, la plus abondante, qui prend sa source au Rwanda ; la Ruvubu, la plus méridionale et la plus longue, qui prend la sienne au Burundi. La source du Nil au sens strict est donc la Ruvubu.
Toutefois, au début du siècle, les Britanniques, dont la possession du cours du Nil s’arrêtait à l’embouchure de la Kagera, firent globalement du lac Victoria la source du fleuve, qui, elle, se trouvait au Ruanda-Urundi allemand.
SAGESSE BAMBARA
«Toute année où le baobab porte beaucoup de fruits est une année de disette ; toute année où le tamarinier porte beaucoup de fruits est une année de maladie.»

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here