Présentation de vœux du CNID-FYT à la presse : Me Mountaga Tall perpétue la tradition

42

Fidèle à sa tradition, le Congrès National d’Initiatives Démocratiques (CNID Faso Yiriwa Ton) a présenté ses vœux de nouvel an à la presse le vendredi 24 février dernier. Pour ce faire, Me Mountaga Tall, président du parti avait ses cotés, le président de la Maison de la Presse, Dramane Aliou Koné et plusieurs responsables du parti.

Dans son intervention, Dramane Alou Koné après avoir souhaité la bienvenue aux responsables du CNID dira que ce parti est le premier qui a honoré les journalistes à travers  les procès qu’ils ont connus.

Pour sa part, le président du parti CNID Faso Yiriwaton Me Mountaga Tall a d’abord touché du doigt les problèmes que traverse le pays. Il s’agit des problèmes de sécurité, de réconciliation, des questions économiques, les problèmes auxquels les journalistes maliens sont confrontés, entre autres.

Selon lui, les medias maliens, autrefois relativement libres, sont de nos jours soumis à des pressions depuis la crise de 2013 notamment lorsqu’ils souhaitent aborder les questions de sécurité. Pour lui, entre 2014 et 2015, les atteintes à la liberté de la presse ont étés moins sévères qu’en 2013. Mais le Nord du pays reste un endroit dangereux pour les journalistes comme l’attestent la prise d’otage des journalistes de l’ORTM par un  groupe touareg en 2014 et le meurtre  non-élucidé d’un journaliste à Tombouctou en 2015.

« Le rôle de la presse dans la réconciliation des filles et fils de notre pays est irremplaçable. Vous  vous en acquittez de la meilleure façon et je compte sur vous pour continuer à jouer ce rôle hautement responsable », a laissé entendre Me Tall. Qui a aussi parlé des conditions de travail des journalistes et de l’aide publique à la presse.

Selon lui, l’aide publique à la presse logée  au Ministère de la Communication a été doublée en respect d’un engagement du président de la République. Parlant de la formation des journalistes, il dira que le Directeur de l’Ecole Supérieure de Journalisme et des Sciences de la Communication a déjà été nommé. Toute chose qui annonce sa très prochaine ouverture.

Il a par ailleurs signalé que le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a proposé la nomination d’un représentant spécial pour la protection des journalistes. Avant de souligner  que cette belle initiative sera fortement soutenue par notre pays.

Actualité oblige, Me Mountaga Tall a parlé de la disparition du journaliste Birama Touré. Selon lui, cette situation les peine beaucoup au niveau du CNID. C’est pourquoi, il a demandé que les investigations soient poursuivies pour faire la lumière sur cette affaire.

Fatoumata Fofana


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here