Promotion du leadership des femmes : Au nom de la Paix

24

Après le Forum de la Plateforme des Femmes du G5-Sahel, tenu du 18 au 20 février 2017 à l’hôtel Salam de Bamako, les travaux du « Dialogue politique de Haut niveau pour la promotion du leadership des femmes dans les questions de paix et de sécurité dans les pays du G5-Sahel » ont débuté ce mardi 21 février 2017.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée sous la présidence effective de S.E.M Modibo KEITA, Premier Ministre, en présence de plusieurs membres du Gouvernement dont S.E.M Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine, en sa qualité de Chef du Département de tutelle de la Représentation du G5-Sahel au Mali.

Ont également pris part à ce grand rendez-vous sur la Paix et la Sécurité, les ministres en charge du Genre de l’espace, la Directrice régionale d’ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mme Diana OFWANA ; M. Najim El Hadj MOHAMED Secrétaire Permanent du G5-Sahel ; Dr Mohamed Ibn CHAMBAS, Représentant Spécial du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel ; S.E.M Daisuke KUROKI, Ambassadeur de la République du Japon au Mali, Dr Bosco BUTERA, Représentant de l’Union Africaine pour la Femme, la Paix et la Sécurité.

En effet, ce Dialogue politique de Haut niveau a pour objectif notamment de discuter de façon spécifique du rôle de la Femme dans la prévention de l’extrémisme violent. C’est également une occasion pour la Plateforme des Femmes du G5-Sahel de faire le plaidoyer pour la Paix et la Sécurité dans la région sahélienne. Ainsi, pendant deux jours (21 et 22 février), les participants (Gouvernements du G5-Sahel) vont échanger et réfléchir sur le Projet de Déclaration de Bamako, issue du Forum de la Plateforme des Femmes tenu du 18 au 20 février 2017, en vue de son adoption.

Le Dialogue politique devrait donc aboutir à une appréciation et une validation des recommandations de l’étude sur « Genre et Extrémisme Violent », une appréhension des expériences en cours dans les Etats en matière de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent, des engagements concrets et forts de la part de chacun des Etats du G5-Sahel, la définition d’un mécanisme inclusif de suivi des recommandations issues du Dialogue politique de Haut niveau pour leur mise en œuvre.

Source Bureau de l’Information et de la Presse du MAECIIA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here