Développement de l’aquaculture au Mali : Le ministère de l’élevage et de la pêche offre des cages flottantes aux pêcheurs de Sélingué.

A la faveur d’une cérémonie qui s’est tenue le mardi 28 février 2017 dans la commune rurale de Baya, au Campement de la carrière à Sélingué, des kits de 100 cages flottantes ont été remis aux acteurs de la filière poisson. A la baguette de ce don entièrement financé par le budget national à hauteur de 700 millions de nos francs, les ministres de l’Elevage et de la Pêche Dr. Nango Dembélé et son collègue de l’Emploi M. Mahamane Baby. La cérémonie a joui d’un éclat particulier marqué par le déplacement sur les lieux de l’ancien ministre du développement rural Dr. Bocary Tréta, « architecte » du Programme National d’empoissonnement des plans d’eau duquel se réclame l’événement du jour.

S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre d’une recommandation faite par le chef de l’Etat lors de l’édition 2016 de la journée du paysan tenue à Baguinéda, cette cérémonie a été l’occasion pour le Ministre Dembélé de remettre les 100 kits de cages flottantes à une quarantaine d’associations de pêcheurs, des femmes et des jeunes du cercle de Yanfolila autour du lac de Sélingué et des cercles de Bla et San sur le Bani.

L’objectif assigné à cette donation du Gouvernement est de contribuer à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à réduire la pauvreté des populations par la création d’emplois destinés particulièrement aux jeunes et aux femmes. « L’opération permettra la création de 500 emplois directs pour une production de 500 tonnes de poissons tous les 4 à 6 mois d’élevage. Elle permettra l’amélioration des conditions de vie des populations » s’est exprimé le ministre en charge du dossier. Dr Nango Dembélé a ensuite signifié aux autorités administratives locales que les mesures d’accompagnement de cette opération vont porter sur l’information et la sensibilisation, l’organisation des acteurs et un accent particulier serait mis sur la formation et l’appui conseil. A l’endroit des bénéficiaires, le ministre a lancé une exhortation à faire un bon usage des cages car elles constituent désormais leurs « champs ». « Je vous rassure de l’accompagnement de mon département pour la réussite de vos élevages qui participent à l’amélioration des conditions de vie des populations » a ajouté Dr Nango Dembélé

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here