Meeting des 9 régions non opérationnelles à Bougouni Consensus pour un boycott des élections à venir

Le Collectif des régions non opérationnelles (Crnop) a tenu samedi 25 février un meeting à Bougouni au stade Sakoro Mery Diakité. Des délégations sont venues des 9 régions non encore opérationnelles pour prendre part à la rencontre. Le réseau Joko ni Maaya, un partenaire stratégique du Crnop, a aussi pris part à la rencontre. L’honorable N’tji Doumbia de Bougouni n’a pas non plus manqué à l’appel. Les voix se sont accordées pour la mise en place d’autorités intérimaires dans le délai imparti par l’article 4 de la loi 017 du 2 mars 2012, portant création de onze nouvelles régions administratives en République du Mali.
Créées par la loi 017 du 2 mars 2012, les onze nouvelles régions administratives en République du Mali devraient être opérationnelles sur une période de 5 ans. En plus de l’expiration imminente de la date butoir, il reste encore neuf régions qui attendent d’être opérationnelles. C’est ainsi qu’à la suite de concertations entre celles-ci, il a été décidé de mettre en place un collectif des régions non opérationnelles (Crnop).
L’objectif était dans un premier temps de rencontrer et d’échanger avec les notabilités des chefs-lieux de région pour dégager une stratégie commune de lutte pour l’opérationnalisation des 9 autres régions. Après avoir sillonné l’ensemble des neuf régions, le collectif a tenu à Bamako une conférence de presse, le 24 septembre 2016, pour solliciter du gouvernement l’opérationnalisation desdites régions avant les élections communales du 20 novembre 2016.
Le meeting de Bougouni a donné l’occasion à chacune des 9 régions de s’exprimer. Chaque région, malgré la distance qui la sépare de Bougouni, a envoyé une délégation. Résolument engagées, les communautés des localités promettent de prendre des mesures nécessaires pour faire face à toutes les éventualités de la vie de leurs régions au-delà du délai imparti par l’article 4 de la 017 du 2 mars 2012. Les populations ne prendront pas part aux élections à venir. Elles se réserveront le droit de mettre en place leurs autorités intérimaires en attendant que le gouvernement se décide de nommer leur gouverneur respectif.
L’honorable N’Tji Doumbia, mandaté par ses autres collègues députés de la région de Bougouni, a soutenu la résolution et a promis de faire parvenir aux plus hautes autorités les préoccupations de sa région comme celles dans la même situation.
Le Pr. Abdoulaye Niang, conduisant une importante délégation du réseau Joko ni Maaya, a invité les populations des 9 régions à prendre en main l’avenir de leur localité. «Vous avez une loi qui vous donne aujourd’hui le droit de travailler comme une région, n’attendez rien de personne et mettez-vous au boulot», a-t-il martelé.
Gabriel TIENOU

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here