Concours PROCEJ: Quoioh Marie Paule Stéphane de la Cote d’Ivoire remporte le premier prix

Le concours innovation lancé par le comité d’organisation du sommet Afrique-France, en collaboration avec le PROCEJ et la Banque Mondiale dans le cadre du forum de la jeunesse, vient de connaitre son épilogue. Ainsi, cinq lauréats de nationalités différentes ont reçu leurs prix le lundi 27 février 2017, lors d’une cérémonie officielle. C’était au Radisson Blu, en présence du coordinateur du PROCEJ, Drissa Ballo et le président de la commission d’organisation du sommet Afrique-France, Abdoullah Coulibaly.

Le concours visait à promouvoir le développement économique du continent africain grâce à ses jeunes talents. Il visait trois objectifs principaux: Encourager les initiatives qui répondent efficacement aux problématiques de mutation sociétale, économique, sociale et environnementale de l’Afrique ; soutenir l’esprit d’entreprise, indispensable pour mailler le tissu économique des pays africains d’un secteur privé dynamique, proche des besoins de ses consommateurs. ; valoriser et mettre en lumière des initiatives porteuses.

Ainsi, Quoioh Marie Paule Stéphane de la Cote d’Ivoire a remporté le premier prix de ce concours, elle a reçu un cheque de 10 millions de FCFA. Le deuxième prix est revenu à Gildas Zoro de Benin pour un montant de 7 millions de FCFA. Ernest Sanou du Burkina Faso décroche le troisième prix avec 5 millions de fcfa à la clé. . Le quatrième prix d’une valeur de 3 millions de FCFA a été remporté par le togolais Amoussou et le cinquième prix par le malien Cherif Mohamed Lamine Haidara, d’une valeur de 1 million de FCFA.

Selon le coordinateur du PROCEJ, Drissa Ballo c’est de discussion en discussion en collaboration avec la Banque Mondiale qu’ils ont décidé d’accompagner les lauréats. Il dira qu’au-delà de leur engagement, c’est d’abord l’engagement du gouvernement du Mali, du fait qu’il a accepté de prendre une partie de ces ressources destinées à des jeunes maliens pour les remettre à des jeunes africains. Pour lui, c’est encore une confirmation de son engagement panafricain.

Au dire du secrétaire général du Sommet Afrique France, innover c’est atteindre l’excellence. Il ajoutera qu’ils pensent que la jeunesse africaine à quelque chose d’important à apporter non seulement en terme de créativité et d’innovation. En s’adressant aux lauréats, il a souligné qu’ils doivent être au service du continent.

Ousmane Baba Dramé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here