Election régionale de 2017 : L’Adema-Pasj peut avoir 04 présidences de région, l’URD 03, et le RPM 01

70

Les maliens se sont rendus aux urnes le 20 novembre 2016, sept ans jour pour jour  après  la dernière élection communale de 2009, pour élire leurs représentants à la base. Le taux de participation a varié selon les localités  63%  Gao,  50% à Ségou et  20% dans le district de Bamako. Avec des fortunes diverses , les partis ont tiré leurs épingles du jeu.

C’est ainsi que dans la région de Kayes, le classement suivant a été obtenu : RPM (460 conseillers), l’ADEMA – PASJ (391 Conseillers), l’URD (332 Conseillers), la CODEM (59 Conseillers), le MPR(38 Conseillers, YELEMA (99 Conseillers), l’UDD (40 Conseillers, PRVM – FASSOKO (30 Conseillers, ASMA – CFP (84 Conseillers), CNID-FYT (35 Conseillers), le SADI ( 25 Conseillers), UM – RDA (66 Conseillers), ADP-MALIBA (74 Conseillers), le PARENA (78 Conseillers), le FARE-AN KA WILI(33Conseillers), PDES (31 Conseillers), le APR( 27 Conseillers).

Le choix d’une bonne stratégie repose sur l’Alliance ADEMA – URD accompagnée de YELEMA, de l’ASMA-CFP et du PARENA, ADP-MALIBA – UMM-RDA. Cette alliance a toutes les chances d’avoir 1048 Conseillers soit 53,08% comme résultat avec le représentant de l’ADEMA comme Président de l’Assemblée Régionale de Kayes, suivi de l’URD puis de l’ADEMA ensuite de l’URD et le reste des postes est à partager entre tous les partis de l’Alliance.

A Koulikoro, la même stratégie pourra fonctionner avec la liste d’Alliance URD (280 Conseillers) – ADEMA (273 Conseillers) – CODEM (96 Conseillers) – MPR (89 Conseillers) – YELEMA (69 Conseillers) – ASMA-CFP (55 Conseillers) – CNID-FYT (89 Conseillers) – PARENA (63 Conseillers) en obtenant un score de 1014 sur 1878 soit 53,09% avec comme Président de la région l’URD.

A Sikasso, la liste d’Alliance ADEMA (395 conseillers) – URD (349 conseillers) – CODEM (205 conseillers) – MPR (136 conseillers) – PRVM-FASSOKO (92 conseillers) – SADI (160 conseillers) – CNID-FYT (67 conseillers) – YELEMA (81 conseillers) – CDS (100 conseillers) – FARE-AN KA WILI (74 conseillers) pourra obtenir 1659 sur 2415 soit 68,70% avec comme Président de l’Assemblée Régionale l’ADEMA-PASJ.

A Ségou, la liste d’alliance URD (301 conseillers) – ADEMA (283 conseillers) – CODEM (104 conseillers) – MPR (102 conseillers) – YELEMA (58 conseillers) – UDD (105 conseillers) – PRVM-FASSOKO (118 conseillers) – ASMA-CFP (67 conseillers) – SADI (71 conseillers) et ADP-MALIBA (60 conseillers) pourra obtenir 1269 sur 2083 soit 60,92% avec comme Président de Région l’URD.

A Mopti, la liste d’Alliance ADEMA (327 conseillers) – l’URD (252 conseillers) – CODEM (188 conseillers) – YELEMA (52 conseillers) – UDD (104 conseillers) – UM-RDA (63 conseillers) –ODES (58 conseillers) – APR (35 conseillers) – PSP (38 conseillers) pourra obtenir 1117 sur 1635 soit 68,31% avec comme Président de la Région l’ADEMA.

A Tombouctou, la liste d’Alliance URD (140 conseillers) – ADEMA (64 conseillers) –UM-RDA (16 conseillers) – APR (94 conseillers) pourra obtenir 244 sur 469 soit 52% avec comme Président de la Région l’URD.

A Gao, la liste d’Alliance ADEMA (40 conseillers) – URD (38 conseillers) – ASMA-CFP (15 conseillers) – UM-RDA (29 conseillers) – SADI (1 conseillers) – PDES (11 conseillers) – APR (11 conseillers) – CODEM (02 conseillers) – YELEMA (1 conseillers) pourra obtenir 140 sur 315 soit 46,98% contre 48,57% pour le RPM seul en liste. Le Président de la Région à Gao est le RPM.

A Bamako, la liste d’Alliance EDEMA (44 conseillers) – URD (37 conseillers) – YELEMA (17 conseillers) – UDD (12 conseillers) – PRVM-MALIKO (5conseillers) – RPDM (6 conseillers) pourra obtenir 128 sur 239 soit 53,55% avec comme Président de Région l’ADEMA.

Ainsi au finish l’ADEMA aura 04 Présidents de Région  (Bamako, Kayes, Sikasso, Mopti) contre 03 pour l’URD (Koulikoro, Ségou et Tombouctou) et un pour le RPM(Gao).

Ce résultat ne sera possible que si dès à présent, les membres du CE – ADEMA arrêtent de trembler devant le RPM, et prennent le destin du parti en main, en quoi faisant ?

D’abord, en scellant dès à présent des accords avec les différents partis concernés. La démocratie va de pair avec la proactivité.

Ensuite en fixant des critères pour le choix des candidats têtes de liste et tous les autres. Ce que l’ADEMA n’a pas pu faire lors des Régionales annulées en 2015, alors que tous les autres partis en alliance avec l’ADEMA, avaient fixé des critères pour faire émerger leurs cadres supérieurs pour une telle fonction sauf l’ADEMA par laxisme coupable.

Nous espérons que cette fois, les responsables de l’ADEMA seront à hauteur de mission pour choisir des cadres qui ont une aura et une envergure regionale.

Si l’ADEMA arrive à bien négocier les alliances et à avoir quatre présidences de Région, l’alternance sera possible en 2018.

Yvette GUINDO


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here