Protection civile : Vers service plus professionnel : Il sera mieux équipé et mieux adapté pour accomplir ses missions régaliennes

Les festivités de la célébration de la Journée de la protection civile se sont déroulées hier en face de la direction générale de la protection civile (DGPC), sous la présidence du ministre de tutelle, le général de division, Salif Traoré. C’était en présence du directeur général de ladite structure, le colonel Seydou Doumbia, du représentant du maire de la commune IV du district de Bamako, Issa Sidibé, des directeurs des services rattachés au ministère de la Sécurité et de la Protection civile et des agents de la protection civile etc.

Pour le 5ème adjoint au maire de la commune IV, cette célébration est devenue aujourd’hui, une tradition pour notre pays. Parce que chaque année à cette date, la Direction générale de la protection civile, à travers son département de tutelle organise des festivités. Il s’agit, pour DGPC de passer en revue les différentes activités menées, tout en se penchant sur les difficultés et se projeter dans l’avenir. Evoquant le thème retenu, Issa Sidibé dira qu’il « traduit tout l’engagement de nos plus hautes autorités à prévenir les calamités naturelles auxquelles nos populations pourront être confrontées ». Ce thème, selon lui, nous interpelle tous et chacun de quelque bord qu’il soit à jouer sa partition a –t-il estimé.

Le maire a félicité les organisateurs de la présente journée. De même, il a salué les agents de la protection civile pour leur dévouement dans le cadre de l’assistance et du secours aux personnes en difficulté. C’est pourquoi, « la mairie qui relève d’une gestion politique, restera toujours disponible pour accompagner la direction de la protection civile dans l’atteinte des objectifs qui lui sont assignés par les plus hautes autorités du pays » a déclaré Issa Sidibé.

A la suite, du maire, le directeur général de la DGPC a rappelé les objectifs de cette journée. Il s’agit entre autres d’attirer l’attention du public sur le rôle de la protection civile dans la vie quotidienne des populations et de sensibiliser les populations sur les mesures à adopter en cas de catastrophe. Parlant du thème retenu, le colonel Seydou Doumbia dira que la réduction des risques de catastrophes vise à diminuer la vulnérabilité des populations en les préparant mieux aux menaces. Ainsi, pour gagner ce combat, il est nécessaire d’enclencher une solidarité collective autour de la protection civile, dans sa lutte contre les catastrophes de toute nature.

Toujours, selon le directeur général, pour la célébration cette année, certaines activités sont programmées. Il s’agit entre autres des conférences débats ; des journées portes ouvertes ; des cours sur la prévention des catastrophes et les gestes de premiers secours dans les établissements scolaires et les centres de formation militaires ; des expositions de matériels ; des exercices de simulation ; des campagnes de sensibilisation sur les accidents domestiques et les accidents sur les lieux de travail.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a remercié et félicité au nom des plus hautes autorités du pays, la direction générale de la protection civile pour le travail qu’elle abat au quotidien pour sauver des vies humaines. Ainsi, les agents de la protection civile sont sur tous les fronts en termes de secours pour les cas d’.accidents. C’est pourquoi, aux dires du général de division Salif Traoré « dans les 5 ans à venir la protection civile sera transformée à un service plus professionnel, mieux équipé et mieux adapté pour accomplir ses missions régaliennes ».

Diakalia M Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here