Hadj 2017 : Le quota passe de 9000 à 13.323 pèlerins pour le Mali

Sous l’égide du Ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thièno Oumar Hassana Diallo, Président du Conseil d’Administration, en présence du Directeur Général, Dr Hamza Moustapha Maïga, les Administrateurs de la Maison du Hadj ont tenu, hier, jeudi 2 mars, les travaux de la 12e session ordinaire de leur Conseil d’Administration.
Etablissement public à caractère administratif, placé sous tutelle du Département des Affaires religieuses et du Culte, la Maison du Hadj a comme mission principale l’organisation et le suivi permanent du pèlerinage au profit de la Communauté musulmane du Mali.

La Maison du Hadj examine son parcours à travers les assises de session du Conseil d’Administration. La Session déroulée, le mercredi dernier, a réuni l’ensemble des Administrateurs autour du Directeur Général, Dr Hamza Moustapha Maïga, et le Ministre Thièno Oumar H. Diallo pour la prise régulière des dispositions nécessaires à l’organisation parfaite du Hadj 2017 dont certaines démarches administratives ont déjà commencé.

C’est ainsi que le Ministre, dans son allocution d’ouverture des travaux, disait qu’au titre de la campagne 2016, la Maison du Hadj a enregistré la participation de 9000 pèlerins maliens. Ce nombre sera de 13 323 en 2017 ; car, cette année, notre pays, souligne le Ministre Diallo, a obtenu une augmentation de 4323 visas de pèlerinage portant ainsi le nombre de pèlerins pour 2017 à 13.323 (soit un taux d’augmentation de 47%). «Expression de la bonne réussite du Hadj 2016 et de confiance du Royaume Saoudien à la politique en matière religieuse du Président de la République».

Par ailleurs, le Ministre précise que, dans un proche avenir, il faudra au Mali une nouvelle Maison du Hadj. Ce, avec des personnels d’un niveau renforcé.
Aussi, le projet de Budget 2017 soumis à l’examen du Conseil d’Administration se chiffre à la somme de 356.744.459 francs CFA contre 369 081 000 francs CFA en 2016 (soit une diminution de 3,34%). Ce qui a causé d’énormes difficultés à la structure d’organisation de l’évènement religieux annuel.

En outre, il a été question d’examiner les Rapports sur l’état d’exécution des activités et du Budget au titre de l’année 2016 ; les projets d’activités et du Budget de 2017.

Des projets liés à la restructuration des services pour prendre en compte l’appui en personnels et le recrutement en vue de renforcer les ressources humaines, ont été également examinés. Le Ministre des Affaires religieuses et du Culte a demandé qu’au terme de leurs échanges fructueux, s’adressant aux Administrateurs, des propositions concrètes seront formulées pour permettre à cette structure d’améliorer ses prestations et services.

Après s’être félicité de la revue en hausse du quota de pèlerins pour le Mali, le Ministre Thièno Diallo a évoqué la participation des agences de voyages intervenant dans le Hadj et a mis la Maison du Hadj au défi pour l’organisation du transport des pèlerins ou pour pouvoir faire, au cas échéant, signe à l’Arabie Saoudite. Il a aussi souligné que les tarifs seront revus à la baisse pour le Hadj 2017.

Mohamed BELLEM

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here