Négocier avec les Jihadistes maliens ou mener une guerre implacable ?

73

La réunification d’organisations jihadistes (Aqmi, Ansar Dine Katiba Macina et Almourabitoune) autour du Malien Iyad Ag Ghaly interpelle au-delà des autorités maliennes, l’ensemble des Etats du G5, sur le triple plan de l’accélération, de la méthode et des moyens à mettre en œuvre pour la sécurité de leurs peuples.

Cette annonce par des djihadistes est-elle une réaction, au projet de mise en place d’une force conjointe par les pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ou au démarrage du MOC malgré l’attentat du 18 janvier à Gao ?

Il appartient aux autorités maliennes d’être promptes dans les prises de décisions et dans l’action : négocier avec les djihadistes maliens, si cela n’est pas trop tard (parce que faisant déjà cause commune avec Aqmi) ou les affronter dans une guerre implacable, si nous en avons les moyens humain et matériel.

B. Daou

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here