Concours art oratoire de MJA-Mali : Fatoumata M. Traoré du Lycée Beydi Konandji remporte le 1er prix

Le concours de l’art oratoire de la rive gauche, organisé par le Mouvement Jeunesse Avenir (MJA-Mali), a connu son épilogue le samedi 4 mars 2017, à la Bibliothèque nationale de Bamako. Plus d’une centaine de lycéens ont participé à ce concours, dont la lauréate est Fatoumata M. Traoré du lycée Beydi Konandji, suivie de Kaba Hadja Alama du lycée Papillon, et Nakani Traoré du lycée Mamadou M’Boj.

La cérémonie d’ouverture était présidée par Kanana Doumbo, président du MJA, en présence de Mamadou Lamine Keïta, parrain de l’événement. Dans son allocution, le président du Mouvement a d’abord expliqué le thème de ce concours : «Jeunesse, paix et réconciliation Nationale». Pour lui, c’est que conscient qu’aucune nation ne peut se développer sans sa jeunesse, considérant les prérogatives qui leur sont accordées, reconnaissant les efforts conjugués pour leur épanouissement, le MJA a organisé ce programme de formation à l’endroit des élèves pour leur permettre d’améliorer leur niveau en matière de communication. À l’en croire, seule une jeunesse consciente et bien formée pourra relever les défis du moment pour un Mali prospère.

Prenant la parole, le parrain de la cérémonie, Mamadou Lamine Keïta, dira que «les beaux-arts ne sont pas destinés à nous offrir une copie servile de la nature, mais une imitation libre ; l’essence du génie est d’être créateur, et pour l’artiste, créer le beau, c’est le choisir». Il estime que la parole est l’arme la plus puissante au monde d’aujourd’hui. «Parce que la communication représente pour l’homme ce que le soleil représente pour le jour», a-t-il déclaré.

Mamadou Lamine Keïta a rappelé qu’il a fallu que les griots parlent dans le Manding pour que la dictature soit vaincue. Il se demande pourquoi les élèves et étudiants ne prennent pas la parole pour transmettre le message de leur intellect, dans les bureaux, dans les sales de conférence. Il faut noter qu’à l’issue du concours, la lauréate a été Fatoumata M. Traoré  du lycée Beydi Konandji, suivie de  Kaba Hadja Alama du lycée  Papillon, et Nakani Traoré du lycée Mamadou M’Boj.

R. Diakité


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here