Sahaba 2017 : Le MUH a conféré avec des promoteurs immobiliers

Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Ousmane Koné, a visité le vendredi 3 mars 2017 le Salon de l’Habitat de Bamako (Sahaba), 5e édition, pour constater de visu les initiatives dans le domaine de l’immobilier en pleine expansion dans notre pays.
Lancé le jeudi 2 mars 2017, le Sahaba a reçu la visite du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Ousmane Koné, le vendredi. Il était parti s’imprégner de l’expertise et des efforts consentis dans le domaine de l’immobilier au Mali.
Le Sahaba est une initiative de l’Association des promoteurs immobiliers du Mali (Apim) en partenariat avec le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat et en collaboration avec des ordres professionnels du secteur du BTP du pays et de la sous-région.
Le ministre Koné, après avoir fait le tour de la soixantaine de stands au Palais des sports, a exprimé toute sa satisfaction. Il a salué ce regroupement des acteurs autour de l’immobilier dans un cadre et qui croisent leur expertise pour apporter des solutions innovantes.
Il a invité les promoteurs à s’inscrire dans une large communication pour faire connaitre leurs offres aux citoyens dont le besoin est immense en termes de logements décents. Il s’est réjoui de la présence des pays de la sous-région venu rehausser l’éclat du Sahaba et qui a noté des rencontres entre acteurs de l’interprofession notamment à travers l’organisation d’un atelier autour de la thématique : “Logements sociaux moteurs du développement urbain”.
Il a profité de l’occasion pour aborder le programme présidentiel de logements sociaux. Pour lui : “Le logement est devenu une hantise. Et quant au parle du Sahaba, on pense tout suite aux logements sociaux dont les statistiques sont autour de 400 0000 logements et le programme en cours ne peut pas satisfaire toute cette demande”.
Pour ce faire, dira le ministre, l’accent sera placé sur des solutions innovantes notamment sur les prêts immobiliers qu’offrent des banques et des agences immobilières pour permettre à certains de se doter d’un toit décent à moindre coût. Il a réitéré l’accompagnement de l’Etat pour faciliter ces genres d’initiatives et a dit compter sur le Sahaba pour booster cette stratégie dans notre pays dans le but de remédier la problématique de logements au Mali.
Pour le président du Salon, Moussa Coulibaly, le Sahaba est un espace de communication et d’échange entre les promoteurs immobiliers, d’autres ordres professionnels, l’administration et la population. Il permet aux uns et autres de découvrir les contours autour de l’immobilier au Mali, a-t-il indiqué et d’offrir des solutions innovantes en matière de logements au Mali. Il permet également d’apporter, dira-t-il, des solutions pour réduire le coût de participation de l’Etat dans la construction des logements sociaux et d’offrir des opportunités aux clients d’obtenir un toit à travers des prêts acquéreurs à faible taux.
La 5e édition a permis l’organisation d’un atelier autour de la copropriété avec en point de mire les 80 logements à Faladié-Séma. Pour mieux comprendre ce projet, des experts sénégalais et français étaient là pour édifier l’opinion, a confié M. Coulibaly.
Du jeudi 2 mars au dimanche 5 mars, ils étaient là : agences immobiliers, ordres des ingénieurs, des architectes, des urbanistes, et des banques fortement impliqués dans le programme immobilier au Mali notamment la BMS-SA.
O. D.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here