Sécurité sanitaire des denrées alimentaires au Mali: Une priorité pour le département de l’industrie

Le programme système qualité Afrique de l’ouest (PSQAO) à travers l’Agence malienne de normalisation et de promotion de la qualité (AMANORM) organise au Mali un atelier de formation qualifiante en système de management de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires (SMSDA). L'objectif général de cet atelier de trois jours est le renforcement des disponibilités d'expertises en système de management de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires dans la sous région. La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu le lundi 6 mars 2017, au siège de l’Amanorm, sis à Hamdallaye ACI 2000, était présidée par le chef du cabinet du ministère du développement industriel, Hamadou Abba, en présence du directeur général de l’Amanorm, Yaya Niafo et d’autres personnalités.

Selon le représentant du ministre du développement industriel, Hamadou Abba, non moins chef du cabinet, l'objectif général de l'atelier est le renforcement des disponibilités d'expertises en système de management de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires dans la sous région. Avant d’ajouter que l'un des principaux résultats attendus de la présente formation est l'enregistrement des nouvelles compétences qualifiées dans la base de données qualité de la CEDEAO.

Pour ce faire, dit-il, sept personnes compétentes en la matière sélectionnées par pays, doivent passer l'examen final en système de management de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires (SMSDA). C'est pourquoi, le chef de cabinet a exhorté les experts nationaux à plus d'assiduité et d'engouement, pour réussir à l'évaluation finale de la présente formation.

« Le contexte de mondialisation et d'ouverture totale des marchés a accentué les exigences relatives à la qualité. Ces exigences peuvent prendre la forme d'obstacles techniques au commerce (OTC) ou de mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) qui, au-delà de leur justification rationnelle notamment, la protection de la santé et de la sécurité humaines, animales et végétales ; constituent de véritables obstacles pour les pays en voie de développement.

Il devient alors nécessaire pour les pays en voie de développement comme le nôtre, d'apporter la preuve de la conformité de leurs produits aux exigences des marchés », a souligné Hamadou Abba. A l’en croire, la mise en œuvre du Programme Système Qualité Afrique de l'Ouest (PSQAO) contribuera, à travers une telle activité, au développement d'un environnement propice aux affaires et permettra ainsi, aux entreprises de la région ouest africaine d’être plus compétitives à l’exportation, grâce au renforcement des infrastructures nationales et régionales de la qualité.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here