SAHABA 2017: bilan satisfaisant pour l’ACI !

91

Le Palais des Sports de l’ACI a abrité, du 02 au 05 mars, le Salon de l’Habitat de Bamako (SAHABA). Pour cette cinquième édition, plusieurs promoteurs immobiliers ont exposé leur savoir-faire. Parmi elles, l’Agence de Cessions Immobilières (ACI) présente avec une équipe dynamique, menée par son PDG Cheick Sidya Sissoko dit Kalifa.

M. Kalilou Sissoko, Directeur Commercial de l’ACI
M. Kalilou Sissoko, Directeur Commercial de l’ACI
«Avec une centaine de promesses d’achat, on peut dire que le bilan est satisfaisant pour l’ACI». C’est le constat fait par Sadio Diallo, Chef de division marketing à l’Agence de Cessions Immobilières. Le salon attire de plus en plus de visiteurs, remarque-t-il. Sadio Diallo juge, également, que l’organisation du salon est excellente. Mais la sécurité, relève-t-il, doit être renforcée à la prochaine édition. La présence de deux ou trois policiers, notamment la nuit, aurait été rassurante pour les exposants.

Une vue du stand de l’ACI au salon de l’Habitat
Une vue du stand de l’ACI au salon de l’Habitat
Cette année, en plus de ses parcelles, l’ACI avait d’autres atouts pour séduire les visiteurs. Et les premiers venus ont eu la chance de voir Kalilou Sissoko, le directeur Commercial, dans le rôle de guide. Sur un écran, les visiteurs pouvaient observer les images de synthèse d’immeubles et l’intérieur d’appartements. Il s’agit en fait de quatre immeubles de 20 appartements, chacun, à Souleymanebougou. Bâtis dans un style architectural alliant modernité et authenticité, les immeubles font la fierté de l’agence. A juste titre. Car, chaque appartement comporte un séjour, une salle à manger, trois chambres, une cuisine et quatre toilettes.
«Ce sont des logements économiques de moyens et grands standings. Nous avons fait ce choix pour ne pas concurrencer les promoteurs immobiliers privés qui privilégient les logements sociaux », précise le directeur commercial. Et d’ajouter: «Souleymanebougou, c’est aussi une innovation dans le domaine immobilier au Mali. La construction en hauteur réduit l’étalage de la ville dans tous les sens. Et la gestion du foncier devient plus aisée pour l’Etat», commente-t-il.

Photo du personnel de l’ACI
Photo du personnel de l’ACI
En 2016, l’Agence de Cessions Immobilières a mis à la disposition de l’Association des promoteurs immobiliers du Mali (APIM), 1050 parcelles à Dialakorobougou. Cela, dans le cadre du partenariat public privé, mis en place par l’Etat. Car, selon Kalilou Sissoko, ce partenariat permet à l’ACI de faciliter l’acquisition de parcelles pour les promoteurs immobiliers privés.
L’ACI, c’est 25 ans d’expérience dans la gestion immobilière au Mali. Créée par l’Ordonnance N° 92-001/P-CTSP du 15 janvier 1992, l’Agence de Cessions Immobilières a fait le bonheur des Maliens par la réalisation de centaines de kilomètres de caniveaux de drainage des eaux pluviales; des réseaux d’égouts pour l’évacuation des eaux usées; des canalisations d’eau potable; des bornes fontaines; des poteaux d’incendie; des lignes électriques Moyenne Tension, y compris des postes électriques de transformation MT/BT ou encore des lignes d’éclairage public.

Une autre vue du stand de l’ACI
Une autre vue du stand de l’ACI
Avec un capital social de 400.000.000 FCFA, l’Agence de Cessions Immobilières est une société anonyme d’économie mixte dont les actions sont détenues à 50% par l’Etat malien, 49,8% par le Gouvernorat du District et 0,2% par les privés.

Mamadou TOGOLA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here