Centre National des Ressources de l’Éducation Non Formelle : Les enseignants abandonnent leurs postes

Les enseignants des CAP et des CED, en raison de la précarité de leurs emplois, ne sont pas toujours stables à leurs postes. Certains abandonnent même leurs postes au profit d’autres activités plus lucratives.
C’est du moins ce qu’a déclaré le secrétaire général du Ministère de l’Education Nationale, Moumini Traoré, dans son discours d’ouverture des travaux de la 10èmesession du conseil d’administration du Centre National des Ressources de l’Éducation Non Formelle. C’était en présence du Directeur Général du Centre, M. Soumana Kané et de nombreux administrateurs.
« Cette situation est liée au fait que, très souvent, les apprenants n’ont pas assez d’opportunités pour exercer les compétences acquises », a révélé le président du conseil d’administration du Centre. Qui a noté la quasi inexistence d’un environnement lettré.
Face à cette situation dit-il, le Centre National des Ressources de l’Éducation Non Formelle a entrepris de nombreuses actions parmi lesquelles, le renforcement du partenariat à travers des rencontres et des séances de travail avec les acteurs sur le terrain. A cela s’ajoutent l’élaboration des modules sur la dialectique de la lecture-écriture et des mathématiques à l’intention des enseignants de l’éducation non formelle et la tenue des sessions de formations des enseignants de l’Éducation Non Formelle à l’exploitation des modules élaborés.
Ainsi, pour empêcher que les enseignants ne désertent pas leurs postes, le Centre National des Ressources de l’Éducation Non Formelle envisage d’améliorer les contenus des enseignements afin de permettre aux sortants du Centre de mieux s’insérer dans le tissu socio-économique.
D’autre part, un accent particulier sera mis sur les activités de post-alphabétisation par l’élaboration et la production des modules thématiques répandant aux besoins langagiers des apprenants, a ajouté le président du conseil d’administration du Centre.
A.D

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here