Le president IBK l’as dit le 8 mars: « Si l’on avait confié la gestion des caisses à vocation d’économie solidaire aux femmes, le dégât que nous avons enregistré aurait été moindre »

Le Mali à l’instar de la communauté internationale a fêté le 8 mars, journée internationale de la femme au palais de la culture. C’est la 23ème édition placée sous le thème de : «L’autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution». La cérémonie était placée sous la haute présidence de son excellence, Ibrahim Boubacar Keita, président de la République, en présence des membres du gouvernement, des Présidents des institutions, des représentants diplomatiques, d’organisations internationales et nationales.
Le président de la République a affirmé que son respect, sa considération pour la femme malienne n’est pas politicienne et ne s’aurait l’être. Pour lui, dans la vie de tous les jours, il n’est plus besoin de faire la preuve de la dignité de la femme. Il a ajouté que si l’on avait confié la gestion des caisses à vocation d’économie solidaire aux femmes, le dégât que nous avons enregistré aurait été moindre.
Mme Sangaré Oumou Bah, ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, a rappelé que ce thème les invite à apprécier la pleine mesure du chemin parcouru par les femmes à travers le monde, et à apprécier les efforts engagés pour leur équilibre, leur épanouissement et celui de leurs familles. Mme le ministre ajoutera que c’est également l’occasion pour les femmes du Mali, de prendre conscience des défis qui restent à relever, ainsi que des opportunités qui leurs sont offertes.
Avant d’ajouter ceci :
« Chacune d’entre nous a son rôle à jouer dans la construction de notre pays pour les générations futures ». Selon elle, la femme est devenue une priorité nationale, grâce à la volonté et au soutien du premier défenseur des femmes, le Président de la République. « Avec lui, les femmes sont plus que jamais, au cœur de la relance économique, de la recherche, de la Paix, de la stabilité sociale. Elles sont au cœur du développement durable ».
Mme Traoré Oumou Touré a d’abord rendu un vibrant hommage au président IBK. Elle l’a ensuite salué pour son engagement en faveur de leur cause qui, selon elle, ne date pas d’aujourd’hui. « Les femmes du Mali demandent plus de justice sociale et plus d’équité », a-t-elle plaidé.
Bonne fête à toutes les femmes !
Koladji Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here