Célébration du 08 mars 2017 : ADDAD-Mali réclame plus de droits pour ses membres

Créée pour défendre les intérêts des aides ménagères et domestiques l’Association pour la Défense de Droits des Aides Ménagères et Domestiques (ADDAD-Mali) interpelle les plus autorités sur la nécessité d’appliquer les traités et conventions relatifs aux employés domestiques.

Dans ses déclarations liminaires, la présidente d’ADDAD-Mali demande l’amélioration des conditions de vie et de travail des aides ménagères et domestiques qui abattent un travail de titan tous les jours dans les familles où elles sont employées. C’est ce qui ressort des propos de la présidente de l’association qui a rencontré la presse ce mercredi 08 mars dernier.

Sitan Fofana réclame plus de justice pour les aides ménagères qui font le gros de travail dans les familles employeuses.

Cependant de la création de cette association à nos jours, nous avons eu gain de cause par rapport à l’amélioration de nos conditions de vie et de travail. Qui ont pour nom : multiplication des groupements dans les quartiers de Bamako qui passe de 09 à 16 aujourd’hui, la création d’ADDAD à Koulikoro et Ségou, création d’antennes dans les pays de la sous région à savoir le Burkina Faso, le Bénin, le Togo et la Côte d’Ivoire, l’augmentation mensuelle de salaires de 10.000 FCFA à 20.000  FCFA le mois, la limitation des heures de travail (maximum 10 heures).

A ces avantages, il faut ajouter l’obtention d’un jour de repos hebdomadaire, l’établissement de 395 contrats entre employeurs et aides ménagères qui bénéficient de toutes les conditions ci-dessus citées, a ajouté la présidente d’ADDD-Mali.

Nous avons pris part aux festivités marquant la journée internationale de la femme célébrée au Palais de la Culture Amadou Hampâté Ba sous le thème ‘’Je suis aide ménagère, le 08 mars est aussi mon jour, veuillez m’accordez ce droit’’.

Une façon d’interpeller les gouvernants sur nos vécus et bénéficier ensuite de l’amélioration, a-t-elle renchéri.

Le Mali, à l’instar des autres pays du monde, a célébré ce mercredi 08 mars, la journée internationale de la femme. Les aides ménagères et domestiques ne sont pas restées en marge de l’évènement.

Elles étaient de la fête au Palais de la Culture Amadou Ba de Bamako où ont eu lieu les festivités marquant le 08 mars 2017. ADDAD-Mali a profité de cette manifestation pour interpeller les plus hautes autorités sur la nécessité à protéger cette couche vulnérable de la société.

Notons que les aides ménagères et domestiques qui constituent 100.000 à 150.000 personnes dans la ville de Bamako.

Les raisons de leur venue dans la grande ville s’expliquent par l’accaparement des terres, l’économie déloyale, les catastrophes naturelles, manque d’infrastructures scolaires, d’activités génératrices de revenus (AGR), recherche du bien être, mariages précoces etc.

 

Ambaba de Dissongo

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here