Cour suprême du Mali: Logée dans son nouveau siège

La Cour Suprême du Mali, quittera ses locaux légendaires au marché de Dibiba. Elle sera désormais, la voisine des prisons de « Bolé femmes et enfants » de la Cour d’Appel et des administrations de la justice en commune VI du district de Bamako. La coupure symbolique de ruban du nouveau siège de l’Institution a été faite vendredi, par le président de la République M. Ibrahim Boubacar Kéita, chef de l’Etat. C’était en présence, des présidents d’institution, des membres du Gouvernement et des autorités communales dont le maire de la commune VI, Alou Coulibaly.
Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune VI, Alou Coulibaly, a fait savoir que
« L’infrastructure est un maillon d’un projet d’envergure engagé par les plus hautes autorités pour mettre l’institution dans les conditions décentes qui répondent aux attentes de la justice et des justiciables. C’est un honneur pour notre commune pour abriter l’une des institutions de la République. Nous l’accueillons à bras ouvert » .
Pour Alou Coulibaly, cet acte participe non seulement à l’ancrage de la démocratique dans notre commune, même si c’est un joyau de dimension nationale, mais aussi contribue à rehausser l’image de ma Commune. « Puisque, la Cour suprême est la plus haute juridiction de l’ordre administrative, judiciaire et l’ordre des comptes. La population de la Commune VI, par ma voix, remercie les plus hautes autorités pour cet investissement magnifique » a affirmé le maire.
Par ailleurs, il dira que la Commune VI du district de Bamako, composée de 10 quartiers, est confrontée à des défis nombreux et variés. Il s’agit dit-il, de la vie chère, le chômage et le sous-emploi des jeunes, l’absence de perspectives pour le 3eme âge, l’insuffisance d’approvisionnement en eau potable, les difficultés d’accès aux soins de santé et à l’électricité.
« Autres difficultés, l’insalubrité, la dégradation de l’environnement et du cadre de vie, la crise du logement, l’insécurité, les difficultés d’accès aux services administratifs de base. Monsieur le président, étant donné que les maux sont connus, nous vous sollicitons pour poser le diagnostic afin d’apporter les solutions appropriées qui ont toujours manquées au niveau local » a conclu le maire Alou Coulibaly.
Le président de la Cour Suprême, Nouhoum Tapily, a remercié le président de la République, le premier magistrat du pays, pour avoir offert ce beau cadre de vie à la justice malienne. A l’en croire, le financement entier de sa mise œuvre a été assuré par le budget national 2013-2016, à hauteur de 11 milliards 300 millions de FCFA, dont 800 millions pour les équipements. « Le nouveau siège comprend entre autre une salle d’audience de 1000 places et 2 autres salles d’audiences de 200 places, une salle Web, une salle de banquets de 500 places, 100 Parkings couverts.
Après la visite des locaux, le Président de la République a accordé une interview à la presse au cours de laquelle, il a mis l’accent sur l’entretien des lieux. « Ce ne sera pas à leur honneur que ce joyau ne soit pas rigoureusement géré dans la propreté et pour le confort dans le travail . C’est magnifique, c’est formidable, il n’y a rien à dire. Le défi de la salubrité doit être relevé pour garder intact les lieux. La gestion de sa propreté doit être rigoureuse car tout dénigrement de ce lieu n’est pas à notre honneur » a indiquée le président de la République.
Dramane Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here