Mohamed Cherif Haïdara à propos des revendications de l’UEMEX : « Vous avez les mêmes droits que les autres étudiants maliens »

Fort d’un nombre estimé à 580 personnes, les étudiants maliens de l’extérieur vivent de sérieux problèmes dans leurs études universitaires dans leur propre pays.

Pour le Président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) et parrain de la 1èreEdition de la Journée Culturelle de l’Union de l’Etudiant Malien de l’Extérieur (UEMEX) c’est une injustice qu’il faut réparer avant qu’il ne soit tard. Il s’est exprimé le dimanche 05 mars dernier à la Cantine de la Faculté de Médecine.
Créée le 14 juillet 2014 à Bamako, l’Union de l’Etudiant Malien de l’Extérieur (UEMEX) entend défendre les intérêts moraux et matériels de ses membres. Ces étudiants maliens qui ont passé leur bac à l’étranger n’ont pas un accès facile aux documents scolaires et universitaires et payent chers leurs frais de scolarité dans leur propre pays.

Le parrain de cette 1ère journée culturelle s‘engage à défendre leurs intérêts auprès de qui de droit afin de trouver la solution à ces problèmes qu’il juge d’injustes.

« C’est inacceptable que vous soyez traités comme des étrangers dans votre propre pays. Le CSDM s’engage à mettre fin à cette injustice et cela de concert avec le ministère des Maliens de l’Extérieur », a martelé le Président du CSDM.

Et Mohamed Chérif Haïdara d’ajouter : « Les Maliens de la diaspora sont des héros pour avoir dans l’aventure, contribué au développement du Mali. Partis de rien, ils ont réussi à l’étranger ».

Le Mali allait connaitre une guerre civile lors de la crise de 2012 sans l’accompagnement des Maliens de la diaspora qui ont envoyé de l’argent à leurs parents restés au pays.

Il est estimé à 800 mille milliards FCFA l’argent envoyé par les Maliens de la diaspora, soit 15,2% du PIB. Leur appui dépasse de loin toutes les aides des partenaires au développement dont bénéficie le Mali.

C’est dire que les Maliens de l’Etranger constituent de véritables leviers de développement du pays.

Pour ce faire, il y’a lieu d’organiser cette diaspora afin qu’elle joue toute sa partition dans l’économie nationale, a renchéri le Président du CSDM.

L’UEMEX salue l’acte citoyen de Mohamed Chérif Haïdara à qui elle a décerné un diplôme de reconnaissance pour ses nombreux efforts en faveur des Etudiants Maliens de l’ExtérieurUn soutien de taille pour Issouf Sanogo, Président sortant de L’UEMEX et camarades.

Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here