MUM : Un mouvement engagé pour la paix au Mali

Le Président du mouvement pour l’union des Maliens(MUM), le Khalife Cheick Harouna Sankaré et non moins maire de la commune de Ouenkoro à la tête d’une forte délégation a été reçu en audience, vendredi 11 mars, par le ministre de la réconciliation nationale, Mohamed El Moctar. Les deux personnalités ont décidé d’accorder leur violon pour atteindre l’objectif commun, celui de la réconciliation de tous les fils du pays.

C’est la salle de conférence du Ministère de la réconciliation nationale qui a servi de cadre à l’audience qu’a accordée le ministre de la réconciliation nationale Mohamed El Moctar au président du Mouvement pour l’Union des Maliens (MUM) Khalife cheick Harouna Sankaré. A l’entame de ses propos, le président Sankaré a remercié le ministre pour les avoir accordés cette audience, il a ensuite présenté au ministre l’objet de son association qui est l’unité nationale.

Le Président du mouvement pour l’union des Maliens a poursuivi son intervention tout en expliquant les différentes démarches réalisées par le mouvement dans le cadre de la paix notamment dans le conflit entre éleveurs et agriculteurs et entre Peuhl et Dogon.

Le khalife Cheick Harouna Sankaré a aussi exposé au ministre les mesures sécuritaires qu’il a prises en tant que Maire de la Commune de Ouenkoro, notamment la mise en place d’un système d’information et d’identification de tous étrangers perçus dans la commune à travers les comités de sécurité présidés par les chefs de village. Selon le président du MUM, ces comités ont permis de mettre la main sur des malfrats. Il a également indiqué qu’en concertation avec ses collègues maires, ils ont décidé d’élargir ces comités dans tous les cercles de Bankass.

Pour clore ses propos, le Khalife Cheick Harouna Sankaré a affirmé que c’est conscient de l’accroissement de l’insécurité, de l’incivisme généralisé et d’un conflit ethnique qui se dessine, qu’il a décidé de porter sur les fonts baptismaux le Mouvement pour l’union des Maliens afin d’apporter sa petite pierre dans la réconciliation nationale.

Quant au ministre de la réconciliation nationale, Mohamed El Moctar, il a affirmé que notre pays est une grande nation, qui aujourd’hui malheureusement se porte mal du fait du mauvais comportement des cadres, qui selon lui posent des actes et tiennent des propos qui impactent négativement sur le corps social.

Selon le ministre de la réconciliation nationale, réconcilier, rapprocher les gens, les uns des autres est vital pour une paix durable. Dans le même ordre d’idée, le ministre a félicité le président du mouvement pour son engagement en faveur de la réconciliation et lui a même attribué le qualificatif « Messager de la paix ».

Le ministre de poursuivre que des gens comme le président du mouvement pour l’union des Maliens doivent se multiplier pour une réconciliation pérenne dans notre pays.

Le ministre de la réconciliation nationale, Mohamed El Moctar, a appelé les Maliens à plus de solidarité tout en affirmant « ce qui nous a toujours unis est plus fort que ce qui nous a désunis »

A la fin de la cérémonie, le ministre a remis au mouvement pour l’union des Maliens un document de vingt (20) questions réponses sur l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali et le Président du mouvement a remis au ministre une carte d’adhésion du mouvement pour l’union des Maliens.

Moussa BOUARE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here