Ras Bath depuis Ségou: « Les gouvernants du Mali sont les vrais terroristes… »

Invité surprise de la Conférence des pieds nus tenue ce week-end à Ségou, l’activiste, Youssouf Mohamed Bathily alias Ras Bath, n’a pas manqué l’occasion pour tirer à boulet rouge sur le régime IBK. Selon lui, les vrais terroristes ne sont pas ceux qui mènent des attaques sporadiques au nord, mais plutôt les gouvernants actuels du pays.

Invité pour exposer sur le thème : « la crise malienne, quelles solutions à sa gestion ? », Ras Bath, dès l’entame de ses propos, n’est pas allé par le dos de la cuillère pour fustiger « la gestion  catastrophique du pays par le régime IBK ».  « Les vrais terroristes ce ne sont pas ceux qui sont au nord du Mali ; les vrais terroristes ce sont plutôt les gouvernants du Mali », a-t-il fulminé.

Pendant une heure, Ras Bath a présenté la crise malienne. C’est dans cette logique qu’il a affirmé que le problème du Mali n’a pas comme seuls auteurs les Iyad Agaly. Selon lui, la terreur que ceux-ci imposent au Mali n’est rien devant celle que les autorités du Mali imposent aux Maliens. Selon Ras Bath, le terrorisme n’est autre que la terreur occasionnée ou imposée par un fait de société. Dans son  argumentaire, Bath  dira que le Mali vit dans une insécurité morale. Le malien moyen ne sait plus quoi faire. Psychologiquement, il souffre et n’a aucune solution. En dehors des autorités administratives et politiques qui coupables de cette situation au Mali, Ras Bath pense que les leaders religieux en sont aussi responsables. Ras Bath a ajouté que ces leaders religieux au lieu d’être au service des populations, sont des complices des gouvernants. « Les religieux, les autorités politiques et les administrateurs forment une association de criminels », a-t-il lancé.

Pour mieux illustrer son affirmation, le Rasta a touché du doigt le cas Ami Kane. Selon lui, Ami Kane a détruit  des œuvres de développement des pauvres à Bamako. Les conséquences de l’opération Ami Kane ont fait que beaucoup de jeunes ne savent plus quoi faire pour subvenir à leurs petits besoins économiques. Ras Bath n’a pas manqué d’expliquer que si les leaders religieux sont vraiment engagés pour les populations, cette opération n’allait pas se produire. « Malheureusement pour les populations, les leaders religieux, la plus part,  sont comme des commerçants ; ils bénéficient des exonérations et autres avantages du gouvernement. Ce qui leur cloue malheureusement le bec».

Logique ou pas, Ras Bath dans son exposé a su orienter l’attention de son auditoire. Les quelques 200 assistants dans la salle Mieru Ba, qui n’ont pas cessé d’ovationner à chaque mot prononcé, ont apprécié les propos de Ras Bath ; ce chroniqueur qui a pour slogan : « Choquer pour éduquer ».

Guedjouma


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here