Révision imposée

49

Le président de la République décide qu’il y ait une nouvelle constitution au Mali. L’Assemblée nationale a été convoquée en session extraordinaire le samedi 11 mars 2017. Le comble, c'est qu'à ce jour, tout a été mené dans l'opacité totale. Alors que dans toute démocratie digne de ce nom, toutes les étapes sont largement diffusées pour préparer les esprits et les amener à adhérer.

On aurait dû faire appel à des constitutionnalistes chevronnés, surtout par rapport à la gravité de la situation actuelle, pour éviter le moindre écueil. Seulement au Mali, il y a toujours des apprentis sorciers sinon d'alchimistes prêts à toutes les basses besognes pour de misérables gains. Que Dieu nous vienne en aide pour nous éviter le pire !

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here