Regard du le monde : Deux poids, deux mesures

Le monde est formidable, vivons seulement. Ainsi, introduirons-nous notre propos de ce jour, car lorsque nous regardons autour de nous, on se demande vraiment où on va. A quoi ça sert de se démener comme de beaux diables si le résultat doit toujours être le même ; c’est les mêmes qui ont toujours raison bien qu’ils aient le plus souvent tort ; c’est les mêmes qui ont tout et qui dictent leurs lois ; c’est les mêmes qui gagnent toujours.

Pour bien comprendre cela, jetons un œil autour de nous. Ceux sont “chefs” le sont depuis des générations, ils se sont enrichis à n’en plus compter, ils ne savent plus que faire de leurs richesses et ils continuent à amasser. Pendant ce temps, d’autres croupissent dans une galère inextricable. Ils ne trouvent même pas la simple eau à boire. Les plus fatalistes nous diront ainsi est faite la vie.

Les riches sont de plus en plus riches, les pauvres s’appauvrissent inexorablement, les forts deviennent plus forts, les faibles sont piétinés. On a parfois l’impression que Dieu a créé deux catégories de personnes sans le juger bien-sûr : ceux qui doivent être heureux et les autres qui semblent porter le poids du monde.

A force de se creuser les méninges et de chercher à comprendre le pourquoi de cet état de chose, on finit par y perdre son latin, car la nature l’a voulu ainsi et les hommes encore plus. Est-il si difficile de partager ce qu’on possède en surplus? Est-il si difficile de prendre sa retraite et laisser la place aux autres ?

C’est à n’y rien comprendre. Le monde est formidable, vivons seulement !

Serges Kooko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here