Concours d’art oratoire Kuma : Médiapolis met en compétition 15 lycées de Bamako

La cérémonie de lancement du concours d’art oratoire (KUMA) a eu lieu le samedi 18 mars 2017 au Palais de la culture Amadou Hampâté Bah. Cette compétition, qui se déroulera en trois manches, a pour marraine Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la Culture. La cérémonie de lancement était présidée par le directeur général de Médiapolis, Kouassi Germain, et Baly Diallo représentant Mme le ministre de la Culture.

Baptisé «Kuma», la parole en langue bamanankan, le concours d’art oratoire initié par Médiapolis met en compétition les lycéens et les universités de la ville de Bamako. Au croisement de la rhétorique et de l’éloquence, l’art oratoire est l’art de convaincre, d’émouvoir par la parole. L’objectif de cette compétition est d’offrir aux jeunes des opportunités de s’exprimer devant un auditoire avec une confiance en soi ; de leur permettre d’exposer leurs visions personnelles sur des sujets d’actualité à travers une argumentation cohérente.

Les candidats devront préparer un pitch de 3 minutes sur le thème central : les technologies de l’information et de la communication dans l’éducation des jeunes en Afrique. Des sous-thèmes seront également développés comme l’éducation des jeunes filles ; les TIC dans l’éducation en Afrique ; l’intégration des TIC dans l’éducation en Afrique.

Les 15 lycées en compétition sont repartis en trois groupes de 5 écoles. La 1ère manche se tiendra le 8 avril au lycée Bouillagui Fadiga avec le Complexe Fraternité, le lycée Biya, le lycée Askia Mohamed, le lycée Ibrahima Ly. La deuxième manche aura lieu le 15 avril au lycée Masan Makan Diabaté, avec le lycée Koumba Sané, le lycée Progrès, le lycée Monseigneur Luc Auguste Sangaré, la Chaîne grise. La troisième manche pour le 22 avril aura lieu au lycée Mamadou Sarr avec le Complexe Aminata Dramane Traoré, Le Nid du Savoir, le Complexe Darlington Johnson, Djeme Daou. La cérémonie de clôture et la finale sont prévues pour le samedi 29 avril 2017 au Palais de la culture Amadou Hampâté Bah.

Selon le directeur général de Médiapolis, Kouassi Germain, venu de la Côte d’Ivoire pour la circonstance, «de nombreux jeunes rencontrent des difficultés dans la prise de parole en public (pitch projet). Les jeunes maliens s’expriment difficilement en français. Préparer les jeunes filles et garçons à la prise de la parole en public, il s’agit de les aider à la construction d’une argumentation orale et de faire un plaidoyer».

Il faut signaler que Médiapolis est une agence de conseil en communication et marketing. Leader en marketing opérationnel en Afrique de l’Ouest, Médiapolis est une entreprise citoyenne qui œuvre pour l’éducation, l’intégration et l’épanouissement des jeunes africains.

Gabriel TIENOU

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here