Amélioration des recettes douanières : Le Directeur Général Aly Coulibaly et ses hommes, sur la bonne trajectoire !

L’année dernière, le Gouvernement a fixé aux  douanes du Mali une barre à atteindre : réaliser 585 milliards de recettes d’ici le 31 décembre 2017, soit 48 milliards de recettes mensuelles ; Un défi que les gabelous sont bien partis pour relever, sous l’impulsion de l’Inspecteur principal, Aly Coulibaly (un douanier de classe exceptionnel) appelé aux commandes, à cause de sa parfaite connaissance des arcanes de la douane, mais aussi pour le sens du résultat qui le caractérise.     

Le service des douanes joue un rôle prépondérant dans la mobilisation des ressources financières permettant à l’Etat de faire face à ses charges régaliennes. C’est en raison de cette confiance qu’il a toujours portée à sa douane, que le gouvernement lui a assigné, l’année dernière, un nouveau challenge, celui d’atteindre, au 31 décembre 2017, un niveau de mobilisation de recettes de 585 milliards de F CFA. Si ce défi n’est pas impossible, il passe, par contre, par le choix des hommes dotés des capacités techniques pour le relever. Voilà qui explique pourquoi, après le départ à la retraite de Kalifa Kane Keïta, les plus hautes autorités de notre pays, ont jeté leur dévolu sur un homme, l’Inspecteur principal, Aly Coulibaly, dont le travaille à la tête des douanes du Mali, commence déjà à faire tache d’huile. Appelé aux fonctions de Directeur Général, en fin d’année 2016, la nomination de l’Inspecteur Général Aly Coulibaly, est un choix stratégique, selon la plupart de ceux qui ont côtoyé le gabelou de classe exceptionnelle, 3è échelon. En effet, pour maintenir le rythme de la croissance entamée avec le DG sortant, il fallait un homme avec une solide connaissance des rouages de la douane malienne. L’Inspecteur principal Aly Coulibaly, avec son CV en «béton», était devenue, en toute logique, la personne la mieux indiquée pour occuper la fonction de Directeur Général des Douanes du Mali, en cette période si cruciale. Les premiers résultats sont déjà là, palpables et attestant de la justesse du choix porté sur lui pour manager le secteur.

Entouré d’hommes et de femmes au professionnalisme avéré, ce qui rassure de la part du nouveau DG de la Douane, c’est également sa parfaite maitrise du modèle économique proposé par le gouvernement; un modèle qu’il est entrain d’exécuter avec son équipe, avec méthode et beaucoup de succès. La preuve ? Malgré le contexte de crise, et cette période bien particulière, à savoir le premier trimestre que les milieux fiscalistes considèrent généralement comme peu favorable à des grandes mobilisations de recettes, les Douanes du Mali, sous la clairvoyante direction de l’inspecteur principal Coulibaly, ont réussi à créer la surprise, en réalisant 46. 475. 600. 000 F CFA de recettes contre 43. 277 milliards de francs CFA l’année dernière. Une tendance positive qui prouve (si besoin en était) la maitrise de la situation par le DG Aly Coulibaly et ses hommes ; Une équipe de choc qui, en réussissant une telle performance, confirme non seulement les aptitudes managériales du  nouveau patron des Douanes du Mali, mais aussi les moyens dont il dispose pour être à la hauteur des attentes de l’Etat.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en nommant l’Inspecteur principal Coulibaly aux fonctions de Directeur Général des Douanes du Mali, le gouvernement, en plus d’avoir opté pour la continuité, a aussi fait le choix du résultat, deux valeurs incarnées par cet homme avec lequel les soldats de l’économie peuvent compter pour sortir leur corporation des chantiers battus.

 

Oumar Diamoye


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here