Autonomisation des femmes : Le MATP plaide pour le SWEDD

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Autonomisation des femmes et dividende démographique ( SWEDD), le ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Population s'active pour la concrétisation de ce projet à vocation régionale qui couvre 6 pays du Sahel. Il s'agit notamment de la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie , le Niger et le Tchad. Le coût s’élève à plus de 40 millions de dollars .
Le ministre Sambel Bana Diallo a échangé avec les hommes des médias, vendredi dernier à la Maison de la Presse. Il s'agissait pour le département en charge de la population de présenter le projet . Dans cet exercice, le ministre avait à ses côtés, le coordinateur du projet , Moussa Sidibé et la directrice nationale de la population, Mme N’Diaye Hamssetou Diallo

Ce projet obéit à deux exigences : une exécution régionale et une exécution nationale. Selon le ministre Diallo, l’année 2017 constitue celle des réalisations concrètes du projet SWEDD après une année 2016 qui a été fondamentalement consacrée à la mise en place des instances de pilotage, à la préparation des plans d’action et à l’installation de l’unité de gestion du projet malgré la tenue de plusieurs événements comme le lancement national du projet et les différentes rencontres du comité national de pilotage.

Aux dires du ministre de l’Aménagement, plusieurs acteurs ont encore besoin de plus de compréhension sur le projet. Selon lui, il apparaît nécessaire de poursuivre l’information des acteurs sur les modalités pratiques de mise en œuvre du SWEDD par une large diffusion à travers les médias. «L’accord de financement du projet entre le Gouvernement du Mali et la Banque Mondiale a été signé le 03 avril 2015. Son lancement régional a eu lieu à Niameye au Niger en novembre 2015».

Abondant dans le même sens , le coordinateur dira que ce projet vise globalement, à accélérer la démographie à travers la transformation de la structure par âge de la population et à réaliser ainsi les objectif plus larges qui consistent à déclencher le dividende démographique et , la réduction des inégalités entre les sexes dans la région du Sahel. « Le SWEDD vise spécifiquement à améliorer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescentes afin de leur permettre d’accéder plus facilement aux services de santé reproductive, infantile et maternelle de qualité », a martelé M.Sidibe.

Ce projet est structuré en trois composantes notamment, l’amélioration de la demande pour les services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle et accroître l’autonomisation des femme et des adolescentes d’une part, et de renforcer les capacités régionales pour mettre à disposition des produits et des personnels qualifiés de SRMMIN ainsi que de favoriser l’engament politique et renforcer la capacité d’élaboration des politiques liées au dividende démographique et la mise en œuvre du projet. La durée du projet est de quatre ans et sa mise en œuvre impliquera plusieurs départements ministériels dont le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Emploi, de la Santé…a indiqué le coordinateur du projet.

Seyni Touré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here