Gestion des collectivités territoriales : Le CFCT joue sa partition

Revu à la hausse de 53,77%, le budget du Centre de Formation des Collectivités Territoriales a atteint la barre symbolique du milliard de Francs CFA en 2017

Le CFCT a tenu ce mardi 21 mars dernier dans ses locaux, la 10ème session ordinaire de son Conseil d’Administration. A l’ordre du jour de la session : le procès-verbal de la 9ème session ; l’état d’exécution du plan triennal d’activités et du budget 2014-2016 ; l’état d’exécution du programme d’activités et du budget 2016 ; le plan triennal d’activités 2017-2019 ; le programme d’activités et le budget 2017.
Cette 10ème session s’est tenue dans un contexte particulier, marqué notamment par la fin du 1er plan triennal d’activités 2014-2016, l’organisation des élections communales et la mise en place des autorités intérimaires et collèges transitoires en application de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. D’autres échéances sont en vue. Il s’agit des prochaines élections locales et régionales. Celles-ci constituent des enjeux importants pour lesquels, le Centre est condamné à faire preuve de pro activité et d’anticipation.
Dans l’avenir, le CFCT aura à mettre en œuvre pour les trois prochaines années des actions en rapport avec le renforcement des capacités des élus et agents des collectivités territoriales. Celles-ci seront axées principalement sur la formation des autorités intérimaires et des collèges transitoires, la formation des nouveaux élus issus des élections communales, locales, régionales et du District de Bamako. Aussi, il poursuivra la formation professionnelle de base et continue des agents des collectivités territoriales ; la consolidation de la dynamique du partenariat ; le renforcement des capacités du personnel et sa visibilité.
Par ailleurs, la structure se trouve confrontée à un certain nombre de défis, l’empêchant de poursuivre sa marche vers le développement. Il s’agit de la mise en place d’un véritable mécanisme de financement pérenne des activités du Centre à travers une subvention conséquente de l’Etat. Dans la même dynamique, il y a eu une augmentation des ressources propres du CFCTqui sont passées de 4 432 500 FCFA en 2015 à 37 242 500 FCFA en 2016.
Outre les administrateurs siégeant au sein du Conseil d’Administration (CA) du CFCT, la session a enregistré les présences du conseiller technique du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Séni Touré et la Directrice générale du Centre, Mme Coulibaly Térèse Nagnouma Samaké.
Diakalia M Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here