Le président limoge le ministre de l’Information en Tanzanie

Le président tanzanien John Magufuli a limogé jeudi matin son ministre de l’Information qui venait de critiquer l’intrusion musclée du gouverneur de Dar es Salaam dans les studios d’une radio-télévision privée.

La présidence a publié un communiqué annonçant la nomination d’un nouveau ministre de l’Information en lieu et place de Nape Nnauye, sans expliquer les raisons du limogeage.

Vendredi dernier, le jeune gouverneur de la province de Dar es Salaam, Paul Makonda, nommé à son poste par le président il y a un an, avait fait irruption avec six hommes armés et en uniforme dans les locaux de Clouds FM, intimant l’ordre à la rédaction de diffuser une vidéo.

Dans cet enregistrement, une femme affirme avoir eu un enfant adultérin avec un célèbre pasteur, Josephat Gwajima, aujourd’hui à couteaux tirés avec Paul Makonda.

La rédaction de Clouds FM avait refusé de diffuser l’enregistrement mais l’incident, capté par les caméras de surveillance du groupe, a déclenché un tollé dans le pays, de nombreuses organisations de médias et de la société civile dénonçant une atteinte grave à l’indépendance des médias et réclamant des sanctions ou la démission du gouverneur.

Le ministre de l’Information avait diligenté lundi une enquête dont les conclusions, dévoilées mercredi soir, sont défavorables au gouverneur.

“J’ai la responsabilité de protéger les médias et la liberté d’expression dans ce pays et si j’échouais dans cette mission, je ne mériterais pas d’occuper ce poste. Je vais recommander à mes supérieurs de prendre des mesures punitives contre le gouverneur”, avait déclaré M. Nnauye.

Le responsable de l’enquête diligentée par le ministère, Deodatus Balile, a même rapporté que le gouverneur avait menacé le personnel de Clouds FM de prison s’il ne diffusait pas sa vidéo.

Lundi, le président Magufuli avait apporté publiquement son soutien au gouverneur, sans attendre les conclusions de l’enquête de son gouvernement.

“Moi, en tant que président, je ne me laisse pas dicter ce que je dois faire. C’est moi qui décide qui doit être où. Ainsi donc, toi, Makonda, fais ton travail et ignore le reste”, avait martelé le chef de l’Etat.

publié: le 23-03-2017 par voa


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here