Promotion de l’emploi des jeunes : 1, 3 Millards FCFA pour financer des activités génératrices de revenus

Les bénéficiaires de cet appui de l’APEJ sous forme de lignes de crédits sont les jeunes femmes veuves des camps militaires, les jeunes déguerpis de « Malitel Da », les jeunes détaillants et les jeunes de la diaspora

Dans le cadre de la concrétisation de l’engagement présidentiel de créer au moins 200 000 emplois à l’horizon 2018, l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) en partenariat avec la direction du service social des Armées, le collectif des commerçants détaillants et le collectif des déguerpis de « Malitel Da » ont procédé, mardi dernier, à l’octroi de trois lignes de crédits en faveur des jeunes femmes veuves des camps militaires, des jeunes commerçants détaillants et des jeunes de la diaspora. La cérémonie était présidée par la Première dame, Mme Keita Aminata Maiga, à la Place d’armes du Génie militaire. C’était en présence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mahamane Baby, du directeur général de l’APEJ, Amadou Cissé, du représentant du ministre en charge de la Défense, Mamadou Diaou, du représentant des bénéficiaires, Moriba Doumbia.

D’un montant de 1,3 milliard de Fcfa, cette somme est repartie comme suit : 100 millions de Fcfa pour les jeunes femmes veuves des camps militaires, 200 millions de Fcfa pour les jeunes déguerpis de « Malitel Da » et les jeunes détaillants, et 1 milliard de Fcfa pour les jeunes de la diaspora. Ces lignes de crédit visent à faciliter l’insertion des jeunes et des femmes dans le tissu économique à travers le financement des activités génératrices de revenus par le biais des institutions de micro-finances.

Dans son allocution, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle dira que l’insuffisance des services offerts par les structures financières limite de façon considérable l’accès au crédit de certaines couches vulnérables à revenus modestes ou évoluant dans certains secteurs de l’économie. «Accéder à un crédit pour les couches vulnérables surtout pour sa frange jeune, relève du parcours du combattant», a-t-il souligné. Par ailleurs, Mahamane Baby a indiqué que ce montant sera domicilié dans les comptes des institutions de micro-finance partenaires sous forme de lignes de crédits en vue de financer le démarrage ou la relance des activités économiques des différents groupements bénéficiaires.

«L’octroi de ces lignes de crédit se fera à travers des prêts qui seront accordés aux bénéficiaires», a-t-il précisé avant d’ajouter que ces prêts seront remboursés sur une période de 12 à 18 mois selon la nature du secteur d’activité, à savoir le commerce, l’agriculture, l’artisanat, l’élevage et la pêche.

En outre, le ministre Baby a exhorté les futurs bénéficiaires à mieux s’armer pour la gestion de leurs différentes entreprises et à se montrer persévérants pour le remboursement des prêts afin de permettre à d’autres personnes de bénéficier de ces fonds. Il s’est dit convaincu que c’est par ces genres d’actions que le Mali pourra gagner la bataille contre le chômage.

Il a également saisi l’occasion pour remercier la Première dame qui, malgré son agenda très chargé, a accepté de bien vouloir rehausser de sa présence l’éclat de cet évènement. «Nous avons constaté que ces veuves et jeunes sont en quelque sorte exclus de la société, c’est pourquoi nous leur avons octroyés ces lignes de crédits», a indiqué le directeur général de l’APEJ avant d’ajouter que ce sont ces genres d’activités qui permettront de lutter efficacement contre le chômage. «L’APEJ doit penser à ces couches, c’est cela notre mission. Ces femmes et jeunes sont réellement dans le besoin. L’APEJ fera tout son possible afin de les mettre à hauteur de considération», a assuré Amadou Cissé.

Le représentant des bénéficiaires a remercié le président de la République, la Première dame et tous ceux qui ont participé à la réalisation de cette action. «Cela ne nous surprend pas car la solidarité est une coutume au Mali», a noté Moriba Doumbia. La signature des conventions des trois lignes de crédits a mis fin à la cérémonie.

F. DIABATE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here