Front social : L’opposition visite les hôpitaux en grève

Pour s’assurer du respect du service minimum dans les services de santé, partager  la souffrance des patients et s’imprégner des conditions de travail des agents de santé, une délégation du Cabinet de Chef de file de l’opposition a effectué une visite de terrain dans certains centres hospitaliers de Bamako et à l’Institut ophtalmologie tropicale de l’Afrique Mali (IOT). 

La délégation, constituée d’une dizaine de personnes, était conduite par Djibril Tangara, président du parti Force citoyenne et démocratique (AFD). Cette visite, qui a concerné les hôpitaux Gabriel Touré et Point G et l’IOT, s’était imposée comme devoir civique et moral pour les partis de l’opposition pour la construction et la bonne marche du pays, selon des membres de la délégation.   Elle a commencé par  l’Iota pour prendre fin à l’hôpital Gabriel Touré en après l’hôpital du Point G. « Nous savons que la grève est un droit pour les travailleurs, mais il y a aussi un autre droit, qui est le service minimum légal. Nous sommes venus dans les hôpitaux pour voir si ce minimum est  quelque part respecté et comprendre les motifs de la grève et voir comment l’opposition peut apporter sa pierre de contribution à la résolution de ce conflit, qui est très grave », a expliqué  le président de l’AFD.

Aux termes de la tournée, le constat était partout  le même : la grève illimitée des syndicats de la santé est largement suivie les agents. Mais les différentes administrations des lieux visités veillent au respect du service minimum.

Cette visite a été une occasion pour les partis de l’opposition de discuter avec les syndicats.. « Nous avons constaté que beaucoup de matériels sont en pannes, surtout au Point G où les matériels de radiographie, de scanner, du dialyse, d’échographie sont tous non opérationnels depuis des mois », ont regretté les visiteurs.

Les syndicats de ces établissements ont salué cette initiative de l’opposition. « Par cette visite, les gens vont comprendre que notre grève n’était pas que pour de l’argent comme on essaie de faire croire à la population. Le plateau technique est très pauvre et le personnel n’est pas dans une bonne condition de travail  »,  a affirmé Fodé Sinayoko du  comité syndical du Point G.

Youssouf Coulibaly

 

Encadré

La colère contre le gouvernement

La dernière étape de la visite du Cabinet de chef de file de l’opposition (hôpital Gabriel Touré) pour s’imprégner du  respect du service minimum dans les services de santé, constater la souffrance des patients et les conditions de travail des agents de santé, a failli mal tourner au  Centre hospitalier universitaire. En colère contre les autorités, les accompagnateurs des malades de l’hôpital Gabriel Touré ont voulu prendre en otage la délégation de l’opposition croyant que c’était une délégation gouvernementale.

Scandant des propos hostiles au pouvoir, les accompagnateurs voulaient séquestrer les visiteurs jusqu’à ce qu’on trouve une solution à la grève. Les parents de malades, après avoir écouté les visiteurs, qui ont expliqué leur position politique et les raison de leur présence, sont revenus à la raison. Ils ont salué cette initiative de l’opposition qui, selon eux, montre à suffisance leur préoccupation de leur souffrance et de la situation du pays.

Les accompagnateurs des malades, en rage contre le pouvoir, envisagent de manifester leur mécontentement en coupant les voies au niveau de l’hôpital Gabriel Touré. Ils dénoncent  l’indifférence des autorités.

Y. C

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here