Lutte contre le chômage: Un nouveau projet est né

Au Lycée technique, le projet DCRMS a organisé sa 1ère session de formation des réparateurs et réparatrices de manuels scolaires de Bamako. La cérémonie d’ouverture solennelle était présidée par la gestionnaire du projet, Marcelle Dugas, Ibrahima John, Directeur du projet, le Directeur national de la pédagogie, Timoré Tioulenta. C’était en présence de plusieurs directeurs de CAP de Bamako.
Selon, la gestionnaire Marcelle Gugas, le programme de développement des capacités en réparation de Manuels scolaires (DCRMS) a pour but de former les jeunes maliens faiblement scolarisés, âgés de 18 à 30 ans. Pour le Directeur national de la pédagogie, la présente cérémonie s’inscrit dans le cadre de la formation des jeunes hommes et femmes de Bamako en technique de réparation de manuels scolaires et en gestion de micro entreprise. Les participantes et participants à cette session de formation sont au nombre de 30 personnes, âgées de 18 à 35 ans. Elles ont été présélectionnées dans les CAP de leur lieu de résidence et dans les Académies d’enseignement de Bamako à l’issue de trois tests ayant trait à l’évacuation de l’esprit entrepreneurial, des habiletés motrices et du niveau en français, précise Timoré Tioulenta. La session de formation comprend deux volets : un premier volet est consacré aux techniques de réparation de manuels scolaires, un second consacré à la gestion d’une micro – entreprise ». Il a précisé que la reptation des manuels scolaires est notre affaire à tous, sa réussite est étroitement liée à notre engagement sans faille. Cette formation des réparateurs et réparatrices est donc salutaire.
Karamoko Dembélé (stagiaire)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here