Sy Kadiatou Sow, Femme Leader : L’icône féminine du mouvement démocratique malie

Femme d’engagement et de conviction, figure emblématique du Mouvement démocratique malien, Mme Sy Kadiatou Sow s’est toujours battue pour se faire une place au soleil, pour contribuer à l’avènement de la démocratie au Mali et contribuer à l’ancrage des valeurs démocratiques.

Première femme gouverneur au Mali et ancienne ministre, la native de Nioro du Sahel (7 mars 1955), est l’une des femmes leaders les plus influentes de la 3e République au Mali.

Salama pour les intimes et “Winnie Mandela” comme on la surnommait souvent pendant les marches des années 1990-91 pour l’avènement de la démocratie, Mme Sy est titulaire d’une maîtrise de lettres modernes et d’une licence de droit public de l’Université de Paris X

Kadiatou Sow s’est engagée très tôt dans la vie politique. Elle est membre fondateur du Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma/PASJ). Elle a été la secrétaire générale adjointe du comité exécutif (CE) de 2000 à 2003, directrice de campagne du candidat de l’Adéma (Soumaïla Cissé) à l’élection présidentielle de 2002.

Depuis février 2009, Salama est la présidente du comité exécutif de l’Adéma-Association. Militante du mouvement associatif féminin, cette Nioroise bon teint a été la présidente du Collectif des femmes du Mali (Cofem) entre 1991 et 2000, membre du Réseau des femmes africaines ministres et parlementaires, du Groupe de réflexion et d’animation du Centre Djoliba, de la Coopérative culturelle et d’édition et de diffusion Jamana.

Dynamique, compétente et intègre, Mme Sy a occupé plusieurs hautes fonctions au sein de l’administration malienne. Elle a ainsi été la première femme gouverneur du district de Bamako (avril 1991-février 1994) et la première femme ministre des Affaires étrangères du Mali de février à octobre 1994.

Et entre octobre 1994 et février 2000, Kadiatou Sow a occupé le fauteuil de ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat. Elle a ainsi brillamment contribué à la promotion d’un habitat pour un développement plus harmonieux des villes maliennes ainsi que le renforcement de l’outil cartographique et topographique du pays.

A son actif, la mise en œuvre des de certaines politiques qui ont permis la création de la Banque de l’habitat du Mali (BHM, fusionnée aujourd’hui avec la BMS), l’Office malien de l’habitat (OMH) et la création de divers ordres professionnels ainsi que la construction de logements économiques.

De 2001 à 2014, Mme Kadiatou Sow Sy a dirigé le Projet d’appui au développement communautaire (Padec) financé par le gouvernement du Mali et la Banque africaine de développement (Bad).

A noter qu’au début de sa carrière administrative, Mme Sy a été chef de service des ressources humaines à la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) de 1986 à 1990.

Malgré qu’elle soit à la retraite depuis deux ans, l’épouse du père de la décentralisation au Mali (Ousmane Sy) est loin de chômer, car elle est hyperactive sur la scène politique et dans le mouvement associatif.

Actuellement, elle est la présidente d’honneur de plusieurs associations de jeunes, dont des Clubs Unesco et Jeunesse de l’Union africaine de la Faculté de médecine et d’odontostomatologie. Elle est également membre actif de la Fédération malienne de Scrabble. Des cadres qui lui permettent de continuer à se mettre au service de son pays en partageant surtout ses valeurs, ses convictions et sa précieuse expérience politique et professionnelle avec la nouvelle génération en quête de repère. Et Mme Sy Kadiatou est une référence, une icône de la lutte sociopolitique au Mali.

Moussa Bolly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here