Dissolution du comité exécutif de la Femafoot et mise en place du comité provisoire Quand le ministre Bathily donne des leçons de sport à Poulo !

835

Docteur en sport, le Ministre Mohamed Ali Bathily était contre la décision inopportune de son homologue des Sports Housseini Amion Guindo, de la dissolution du Comité exécutif de la Femafoot dirigé par Boubacar Baba Diarra. Aujourd’hui, l’histoire lui a donné raison, puisque le Mali est suspendu de toutes les activités du football jusqu’à nouvel ordre. Ce qui est une énorme perte.

La Fédération malienne de football (Femafoot) a été suspendue par la Fédération internationale de football association (Fifa) de toutes les activités du football, depuis le 17 mars dernier. Cette suspension fait suite à la dissolution du Comité exécutif de la Femafoot dirigé par Boubacar Baba Diarra par le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo et la mise en place d’un Comité provisoire de 19 neuf membres conduit par un certain Sidy Diallo.

La levée de cette suspension par la Fifa a été conditionnée : lorsque “les décisions ministérielles de dissolution et de mise en place du Comité provisoire auront été annulées et que le Comité exécutif de la Femafoot présidé par Boubacar Baba Diarra aura été réinstallé”, d’après la secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura, dans une correspondance adressée, le 16 mars dernier, à Boubacar Baba Diarra.

On pouvait bel et bien éviter cette décision inopportune, si le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, avait écouté le ministre Mohamed Ali Bathily, un célèbre avocat et docteur en sport. Lors d’un Conseil des ministres, il a dit ses quatre vérités au ministre des Sports concernant la dissolution du Comité exécutif de la Femafoot. Pour Me Bathily, cette décision est illégale. En réalité, le ministre Poulo peut bel et bien retirer sa délégation de pouvoir à une fédération, mais il n’a pas le pouvoir de dissoudre un Comité exécutif, élu par une Assemblée générale.

Malheureusement, ce jour-là, Poulo a été soutenu par son homologue de la Justice, Me Mamadou Ismaël Koné. Mais, aujourd’hui, l’histoire a donné raison à Me Bathily puisque son homologue des Sports est dépassé par ce dossier.

La semaine dernière, les Associations Pour le Mali (APM) (le ministre Mohamed Ali Bathily en est le président d’honneur) ont fait une déclaration pour donner leur point de vue par rapport à cette crise du football. “Les APM ne sont pas dans les secrets du Conseil des ministres, mais elles savent l’attachement du ministre Bathily, homme de droit, à la légalité. Les APM ne sauraient accepter que le football malien fasse l’objet de suspension, que notre pays soit mis au banc des accusés dans le concert du football international, que les jeunes maliens soient privés de leur droit d’exercer leurs talents, de s’épanouir sur le plan national et international, de vivre de leurs emplois et que le déroulement normal de l’économie malienne soit compromis par les humeurs personnelles de certaines autorités ainsi que de leurs complices” précise la déclaration.

Pour conclure : “Les APM espèrent que les uns et les autres sauraient raison garder et que les dispositions seront prises pour créer les conditions de la levée de la suspension infligée par la Fifa au football malien. Le sens de la responsabilité et le patriotisme doivent prévaloir sur toutes considérations personnelles”.

A.B. HAÏDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here