Conseil des ministres du mercredi 22 mars dernier : Tous les DFM des départements ministériels limogés

34

Le conseil des ministres du mercredi 23 mars  dernier a été marqué par le limogeage de l’ensemble des Directeurs des Finances et du Matériel des départements ministériels (DFM). Les Directeurs Administratifs et Financiers (DAF) de la Présidence et  de la Primature ne sont pas concernés par cette vague de départ. Le Directeur Général du Centre National des Œuvres Universitaires, Allaye Bah a également été relevé par le conseil des ministres. Si le départ du DG du CENOU est certainement lié à  une affaire d’achat de bus d’occasion, on ignore pour l’instant la raison principale de cette vague de limogeage des DFM des départements ministériels.

C’est le sujet de discussions dans les salons feutrés de la capitale et même dans les grins durant ces deux jours. Il s’agit du  ‘’limogeage’’ des Directeurs des Finances et du Matériel (DFM) des ministères et du Directeur Général du Centre National des œuvres Universitaires par le conseil des ministres du mercredi du 22 mars dernier.

Si la nouvelle est restée comme une simple rumeur dans la journée du mercredi 22 mars, le lendemain, elle s’est vite confirmée par différentes sources et dans certains journaux de la place. Au niveau des départements ministériels, les sentiments sont partagés sur cette vague de limogeage des DFM.

Dans la matinée du jeudi 23 mars, c’est-à-dire le lendemain de cette vague de départs, chacun cherchait par ses moyens à s’assurer de la véracité de la nouvelle en appelant soit les intéressés eux-mêmes ou en lisant le communiqué du Conseil des ministres. Malheureusement, ces genres de nouvelles n’apparaissent pas le communiqué du Conseil des ministres. Seules les nouvelles de nominations y apparaissent. Il faudra donc attendre un autre conseil des ministres pour peut-être entendre les noms  de leurs remplaçants.

Une source proche de la Primature nous a rassuré que la Présidence et la Primature ne sont pas concernées par cette vague de départ. Et que la liste des nouveaux DFM ne va pas tarder à tomber.

S’agissant du Directeur Général du Centre National des Œuvres Universitaires (CENOU), Allaye bah, qui a également été relevé par le Conseil des ministres, son départ est certainement lié à une récente affaire d’achat de bus.

En vue de répondre aux besoins récurrents de transport des étudiants, le Cenou avait lancé un appel d’offres  relatif à la fourniture de 5  bus. C’est à la suite de cet appel que la société Signale Service a été retenue comme attributaire provisoire pour un montant de 601 800 000 FCFA TTC. Selon nos sources, la Direction Générale des Marchés Publics et des Délégations de Service Public (DGMP-DSP) et le Ministère de l’Economie et des Finances ont été impliqués dans tout le processus avec surtout l’accord à titre exceptionnel du ministre Boubou Cissé  de l’attribution du marché de ses véhicules pour un délai d’exécution de 7 jours dans sa la lettre N°0018/MEF-SG du 5 janvier 2017.

Après contrôle et vérification, la commission a constaté que les spécifications techniques étaient loin d’être conformes et tous les bus étaient repeints. C’est-à-dire des anciens bus et les moteurs présentaient un aspect vétuste sans compter la climatisation qui ne fonctionnait  pas. Aussi, ces bus comportaient deux portières au lieu de trois contrairement à la demande du CENOU. C’est au regard de ce constat que la commission a rejeté les 5 bus. Et le marché a été résilié conformément aux dispositions des articles 34 du marché et 101 du décret N°2015-0604/P-RM du 25 septembre portant code des marchés publics et des délégations de service public.

Au lieu d’être remercié pour son courage pour avoir refusé ces bus, le  Directeur Général du CENOU vient d’être limogé par le conseil des ministres en sa séance du mercredi 22 mars.

Nous y reviendrons

Modibo Dolo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here