Energie du Mali : Des perspectives pour l’amélioration du service

36

Le Directeur Général de l’Energie du Mali, Dramane Coulibaly a animé le mercredi 22 mars 2017, un point de presse dans la salle de conférence de la direction. L’objet de cette rencontre avec les médias était d’informer l’opinion nationale sur la coupure générale  d’électricité survenue, sur le réseau interconnecté  dans la nuit du mardi au mercredi et sur les capacités de production de la société durant cette période pointe.

Après avoir remercié les autorités d’avoir placé en sa modeste personne, la gestion de l’entreprise qui est placé sur trois axes principaux à savoir : comment assurer la continuité de service , étendre le réseau sur l’ensemble du territoire malien et améliorer également la relation clientèle avec les usagers. Selon le DG, aujourd’hui, la capacité installée de la société est d’environ 226 MW sur le réseau interconnecté et qu’au niveau des centres isolés, la société à 74 MW pour une totale installé de 300 MW. Au dire du Directeur Général, il faut reconnaitre que la société travers des difficultés qui ne sont pas seulement d’ordre organisationnel, mais aussi structurel. En ce sens, il a fait savoir qu’ils ont une capacité installée mais que tous les équipements ne sont pas en état marche.  Toutefois, il expliqué que des actions ont été enclenchées depuis le 8 novembre dernier, dans l’optique de remettre les équipements en état de marche. Parlant, de la situation du déficit énergétique du pays, il a souligné que la société loue actuellement 80 MW en vue de faire face à l’ensemble des problèmes qui se passe au niveau de la production. Concernant la collaboration de la société dans le cadre de l’interconnexion avec d’autres pays. Il a expliqué l’énergie du Mali a signé des contrats d’échange d’énergies avec des pays voisins comme la Côte d’Ivoire. Aussi, qu’il y’a le grand projet sous régional qui s’appelle l’OMVS. Plus loin, il dira que le secteur est très dynamique et que chaque année le Mali a un taux d’accroissement moyen de 12%. Par ailleurs, il a évoqué le projet d’extension de réseau vers les autres localités lointaines.

Par rapport à l’amélioration des relations clientèles, il dira que cet aspect passe d’abord par la communication. Et pour ce faire, il a expliqué qu’ils sont entrain de mettre en place des outils qui vont permettre de communiquer tres facilement et en temps réel avec leurs clients qui doivent  savoir  pourquoi l’électricité est coupée pendant un temps donné.  Selon le DG Dramane Coulibaly, il s’agit d’un programme d’identification de base des clients à qui des messages seront envoyés pour leur donner les informations  en cas de coupure d’électricité. En ce qui concerne la production pour cette année, il a rassuré en disant que la société n’a pas de déficit de production et qu’ils ont une production qui permet de passer la pointe notamment avec la réparation des groupes et les échanges avec les voisins. Mais, il dira qu’il faut toutefois le reconnaitre qu’il n’est pas possible de redresser une société comme la société d’énergie du Mali en trois mois, mais qu’avec l’actuelle équipe, ils souhaiteraient vraiment faire le mieux de leur possible. Au dire du DG toutes les orientations évoquées si haut s’inscrites  autour de dix axes qui sont : le renforcement du contrôle et de la lutte contre les fraudes et les déviances ; le dimensionnement des investissements par une planification stratégique ; le développement des ressources humaines par une meilleure répartition des tâches de gestion de carrière, de la reconnaissance du mérite et de la discipline; la gestion optimale des approvisionnements, des patrimoines et des stocks ; le renforcement des systèmes d’information et de gestion des données; la réduction des tensions de trésorerie et des risques fiscaux ; l’amélioration substantielle du niveau des recouvrements ; la maîtrise et le suivi-évaluation des engagements financiers de la société; l’accroissement des capacités de production propres et des échanges d’énergie; l’optimisation des techniques de distribution et de modélisation du réseau. Pour la coupure générale survenue il y’a quelques jours, le DG a présenté ses excuses à la clientèle, tout en ajoutant que ce n’est pas du tout plaisant en cette période de canicule que la société ne parvient pas à assurer. De même, il dira que ce genre d’incident arrive du fait qu’auparavant l’Afrique occidental n’était pas interconnectée. Mais  que tel n’est pas le cas maintenant pour la simple raison que toute l’Afrique de l’ouest est interconnectée à travers le réseau malien sauf le Nigeria et le Niger qui ne va plus tarder. Dans son explication, la connexion de ces deux réseaux établie le 21 février pour la première fois, crée des perturbations, c’est ce qui expliqué cet incident survenue au niveau du poste de haute tension de Lafiabougou.

Ousmane Baba Dramé


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here