10e édition de la réunion annuelle de la Jama’at Islamique Ahmadiyya Mali : Plus de 15 000 fideles entendus, du 31 mars au 2 avril, à Bamako

69

Chaque année, la Jama’at Islamique Ahmadiyya Mali tient sa conférence annuelle dénommée Jalsa Salana. Cette année, la rencontre est prévue du 31 mars au 2 avril 2017 à l’école ADF de Djélibougou en Commune I du district de Bamako. Selon le président de la Jama’at Ahmadiyya du Mali, l’Amir Zafar Ahmad Butt, lors de cette 10e édition de leur convention nationale annuelle, plus de 15 000 fidèles venant de l’intérieur du Mali et des pays voisins sont entendus à Bamako.
Lors d’une conférence de presse, le vendredi 24 mars 2017 à leur siège sis à Djélibougou, les responsables de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Mali ont expliqué à la presse malienne les contours de l’organisation de la 10e édition Jalsa Salana. Par le thème de cette 10e convention annuelle, « l’Islam : Une option ou une nécessité pour l’humanité », la communauté Jama’at Islamique Ahmadiyya du Mali vise à renforcer la fraternité entre ses membres ; partager avec tous les sympathisants, les valeurs de l’Islam et incarner son slogan « l’Amour pour tous, la haine pour personne ».

Selon Alassane Maiga, le quatrième coordinateur de la Jalsa Salana, leur convention annuelle vise quatre objectifs : permettre à chaque individu sincère d’expérimenter personnellement un bénéfice religieux, renforcer sa connaissance, être promu par Dieu par l’exalté de sa perception et renforcer les liens fraternels au sein de la communauté. « Chaque pays en train d’organiser sa conférence annuelle. Nous invitons toute la population malienne à prendre part à cette conférence de solidarité, de fraternité et de paix au Mali », a expliqué le président de la Jama’at Ahmadiyya du Mali, l’Amir Zafar Ahmad Butt.

Au menu de cette 10e convention nationale annuelle de la communauté Jama’at Islamique Ahmadiyya du Mali, il est prévu des conférences, des prêches, des projections vidéos sur l’histoire de l’islam et la vie du Prophète Mohamed(Psl).

M.K. Diakité

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here