13ème CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CTAC: ’’La CTAC a permis d’accroitre la confiance des bailleurs de fonds’’ dixit Adama SANGARE

Mardi 21 mars, la mairie du district de Bamako a servi de cadre pour le conseil d'administration de la Cellule Technique d'Appui aux Communes (CTAC). Les administrateurs ont passé au peigne fin entre autres le procès-verbal de la 12ième session ; le rapport d'activité de la période de janvier à décembre 2016 ; le bilan financier ; ainsi que le projet de budget 2017 et le rapport de l'audit organisationnel, technique et financier de la CTAC.

A l'ouverture de la session, M. Adama SANGARE, maire du district de Bamako et Président du conseil d'administration de la CTAC, avant de prononcer son discours a fait une mise en garde aux représentants des maires qui n'ont pas pu faire le déplacement, en ce ton : "Il faut rapporter les propos à vos émissaires de façon claire et sans déformer les contenus".
Après, dans son assertion, il énumère les contributions apportées par la CTAC dans la bonne gestion des collectivités. Selon le Président du conseil d'Administration de la cellule, la CTAC a pu :
- répondre à la diversification des besoins de la mairie du district en termes d'Appui et de conseil dans la définition et la mise en œuvre de ses projets d'infrastructures. Au nombre desquels, on peut citer : le PACUM, le projet de reconstruction du marché rose et des halles aux légumes ainsi que l'immeuble "BAMA SABA" dont une partie du financement des études sera assurée par la CTAC.
- accroitre la confiance des bailleurs de fonds, comme l'atteste la délégation à elle dévolue, pour la maîtrise d'ouvrage de bons nombres de projets comme le projet d'appui au PISE III, le Projet d'Assainissement et de Développement Urbain de Bamako (PADUB), le Projet d'Amélioration de la Compétitivité des Entreprises par la Formation (ACEFOR), le Projet de Gestion des Déchets Solides, Biomédicaux et Liquides financé par la coopération japonaise au bénéfice de la commune V.
- continuer d'intensifier son appui technique et un dialogue fécond avec les autres collectivités territoriales et au niveau national avec les récentes initiatives innovantes de la direction de la CTAC auprès d'un certain nombre de collectivités (comme de Bougouni, Sikasso, Koutiala, Ségou, Koulikoro, (Kati et Kalaban-côrô).
Pour l'exercice 2017, le budget prévisionnel de la CTAC s'élève à la somme de 567.108.920 FCFA, soit une augmentation de 166% par rapport à l'exercice 2016.
A cet effet, le maire du district, M. Adama SANGARE, était accompagné par le Président de l'Association des Municipalités du Mali, les représentants des partenaires techniques et financiers ; les chefs des services de la Mairie du District et le personnel du CTAC.
A la fin de la journée, les administrateurs se sont prononcés sur les différents points soumis à leurs appréciations.
Sory Ibrahim TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here