21 MARS JOURNEE INERNATIONALE DE LA FORET : L’apport de la jeunesse pour la protection des bois

45

Dans le cadre de la Journée internationale de la forêt, la Direction régionale des eaux et forêts du district (Cantonnement rive gauche ) en partenariat avec le conseil communal de la jeunesse de commune III de Bamako (CCJ-CIII) , a organisé le 23 mars dernier, une conférence-débat autour du thème central : « Problématique de la gestion des ressources forestières : cas du district de Bamako».C’était dans la salle de conférence du stade Ouenzin Coulibaly sous la présidence du Directeur régional des eaux et forêts le colonel Ousmane Sidibé.
Ne pas connaitre l’importance de la faune et de la flore est synonyme d’insupportable car il va du progrès de l’humanité. C’est pourquoi, les spécialistes de la forêt, s’inquiètent devant la dégradation progressive de la forêt et tiennent vaille que vaille à encadrer la jeunesse en laquelle le Directeur des Eaux et Forêt place des meilleures chances de réussite.
Ladite rencontre d’échanges et de réflexion à l’intention des jeunes a été mise à profit par le Directeur des eaux et forêts, le Colonel Ousmane Sidibé afin d’expliquer aux participants, l’importance de la forêt et les objectifs de la journée Commémorative.
Par rapport au thème national, il a exposé les enjeux de la gestion des ressources forestières en général et le cas du district de Bamako en particulier, plus précisément celui de la commune III. « Nous sommes là dans le cadre commémorative de la journée internationale de la forêt, célébrée le 21 mars de chaque année. C’est une journée pendant laquelle, nous osons espérer de sensibiliser davantage les populations pour qu’elles adhèrent à des stratégies de préservation, de restauration et de la reconquête du peu qui reste en matière de ressources forestières », a dit le Directeur Sidibé.
.
Il a également ajouté qu’il « est de notre devoir d’aller vers le public le maximum possible pour l’ informer sur les enjeux que nous subissons en matières de mauvaise gestion de notre forêt. A l’occasion, nous sommes aujourd’hui avec la jeunesse de la Commune III pour commémorer cette journée», a-t-il indiqué
Aussi, il a mis un accent particulier sur les grandes lignes qui seront abordées au cours de ladite conférence.
Il s’agit de la problématique de gestion des forêts du Mali, son importance dans le district de Bamako et surtout le cas de la commune III de Bamako.
Pour le Colonel Sidibé, l’implication de la jeunesse est importante pour trouver une solution idoine aux contraintes auxquelles le service est confronté en matière de gestion des ressources forestières.
le Directeur place une véritable confiance en la jeunesse. Elle peut être la meilleure actrice dans la lutte contre tous les phénomènes qui détruisent nos forêts. « Parce que, C’est la jeunesse qui peut creuser, c’est la jeunesse qui peut reboiser et c’est elle qui peut entretenir les plantes », a-t-il lancé.
Rappelons qu’à la dite rencontre plusieurs personnalités étaient présentes en l’occurrence le représentant de la mairie de la CIII, la Directrice du Stade Ouezzin Coulibaly, un parterre de jeunes et des agents évoluant dans le monde forestier
Il faut protéger les forets car elles sont facteurs de biodiversité et participent à l’équilibre de notre écosystème.
Mountaga DIAKITE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here