Aide aux jeunes et aux veuves des militaires : Le MEFP ouvre une ligne de crédit

26

La Place d’arme du Génie militaire a abrité le 21 mars 2017 la cérémonie d’octroi d’une ligne de crédit d’un montant de 1,3 milliard de F CFA aux femmes veuves des militaires et aux jeunes déguerpis, ceux de Malitel-da et de la diaspora sous la co-présidence de la première Dame, Mme Keita Aminata Maïga, du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle Mahamane Baby, en directeur général de l’Apej, Amadou Cissé
La difficulté pour certaines couches sociales d’accéder au crédit de financement de leurs activités se pose. C’est pour apporter des solutions à cette problématique que le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, à travers l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej) a mis à la disposition des femmes des militaires tombés sur le champ de l’honneur ainsi que les jeunes déguerpis de Malitel-da et de diaspora malienne une somme de 1,3 milliard de F CFA. Le montant du chèque est reparti comme suit : La jeunesse de la diaspora 1 milliard de Fcfa Les jeunes qui ont libéré les voies publiques et mes jeunes se malitelda 200 millions Les femmes veuves des camps militaires 100 millions de FCFA .
Le ministre de l’Emploi a indiqué qu’en mettant en place cette somme, son département visait, à travers l’Apej, l’insertion des jeunes dans le tissu économique, par le financement des activités génératrices de revenu. Cette ligne de crédit se fera à travers des prêts qui seront accordés aux bénéficiaires sur une période de 12 à 18 mois, selon la nature du secteur d’activités, tels que le commerce, l’agriculture, l’artisanat, l’élevage et la pêche.
Il a exhorté les bénéficiaires à persévérer dans leurs activités en vue de rembourser les prêts et permettre à d’autres personnes d’y accéder.
Selon le directeur de l’Apej, l’octroi de cette ligne de crédit est l’aboutissement d’un long processus de réflexion et de dialogue social entre les différentes parties prenantes, en l’occurrence l’Apej, la direction du service social des armées, les groupement des jeunes femmes veuves des camps, le groupement des jeunes des commerçants détaillants, les jeunes de la diaspora et les institutions de microcrédit.
Il a ajouté que ce montant sera domicilié dans les comptes de l’institution de micro-finance partenaire sous forme de ligne de crédit en vue de financer le démarrage ou la relance des activités économiques des groupements bénéficiaires.
Le représentant des bénéficiaires s’est réjoui de la mise à leur disposition de ce fonds, avant de promettre que bon usage en sera fait. Tout comme lui, le représentant du service social des armées a affirmé que ce geste du gouvernement va beaucoup moraliser les troupes.
La cérémonie qui a pris fin par la signature des conventions est la concrétisation de la vision présidentielle pour la création de 200.000 emplois en faveur de la jeunesse. S’agissant des 200 000 emplois, il faut noter que le ministère de l’emploi en partenariat avec l’Apej pour relever ce défi. Déjà, au sein de l’Apej une nouvelle vague fera leur rentrée pour leur stage de qualification dans différentes structures publiques et privées.
Bissidi Simpara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here