Conférence d’Entente Nationale : La CMP solidaire avec le gouvernement

37

Le week-end dernier, le  Grand hôtel Azalaï  a abrité les premières assises de la Convention de la Majorité Présidentielle (CMP). A cette occasion les  partis politiques membres de cette coalition ont fait le point du processus de paix au Mali et se sont dit solidaires avec le gouvernement dans l’organisation de la conférence d’entente nationale dont l’ouverture des travaux est prévue aujourd’hui, au palais de la Culture ‘’Amadou Hampaté Bà’’.

En prélude des travaux de la Conférence d’Entente Nationale, prévus ce matin, les partis politiques membres de la Convention de la Majorité Présidentielle (CMP), ont tenu, le samedi 25 et dimanche 26 mars dernier, au Grand Hôtel Azalaï Salam, leurs premières assises ; avec, comme objectif, exprimer leur solidarité au gouvernement dans l’organisation de la Conférence d’Entente Nationale, étape majeure du processus de la paix au moment où l’opposition et les groupes armés, à travers des communiqués, ont annoncé ne pas y prendre part.

Pour le  président de la CMP, Dr. Bokary  Tréta, face aux épreuves endurées et les défis qui s’amoncèlent, d’une part, et d’autre part, face aux fortes interpellations et attentes légitimes des populations, la majorité est à la croisée des chemins dans un contexte de défiance sécuritaire et de demande sociale exacerbée.

«La majorité politique s’est solidairement engagée et résolument déterminée à apporter un soutien lisible et visible au chef l’Etat et à l’action  gouvernementale, doit s’impliquer davantage, intellectuellement et politiquement, dans la recherche de solutions rapides à  toutes les grandes questions qui se posent au Mali » a-t-il déclaré. Avant de rappeler que malgré les difficultés, des progrès ont été  réalisés dans la mise en œuvre de l’accord de paix et réconciliation depuis sa signature par toutes les parties.

Des progrès, au nombre desquels, dit-il : le cantonnement des combattants des groupes signataires, le démarrage  des patrouilles mixtes, l’installation des autorités intérimaires, la tenue de la conférence d’entente nationale pour ce lundi, la programmation des élections locales des régionales et  le référendum.

Selon lui, le rôle de la majorité n’est pas de subir les coups, mais d’agir, d’être à l’écoute du peuple malien, qui dit-il à plus de 77% a fait confiance au président IBK que la CMP soutient.

Ainsi, pour le président de la CMP, Dr. Bocary Tréta, au sortir de ces premières assises, au-delà de l’appropriation des concepts et l’harmonisation des positions sur l’accord pour la paix et de la réconciliation issu du processus d’Alger, sur la conférence d’entente nationale, le référendum et les échéances à venir, les responsables de la convention de la majorité présidentielle œuvreront à  renforcer la cohésion du regroupement et à proposer au gouvernement des pistes de solution  pour faire face à  l’escalade de la demande sociale singulièrement dans les secteurs de  l’éducation et de la santé.

Jean Joseph Konaté (stagiaire) 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here