GOUVERNEMENT: Vers le toilettage !

26

La tenue de la conférence est le prélude au dernier gouvernement du mandat d'IBK. Ayant presque l'ossature de son gouvernement en tête, IBK va procéder à un vrai toilettage. C'est en tout cas, l'information qui circule dans les salons feutrés de la capitale.
Après avoir autant essayé, le président IBK est, semble-t-il, très déçu. Pour pouvoir sortir honoré de son mandat, il entend mettre tous les atouts de son côté pour un second et dernier mandat constitutionnel.
Depuis son élection en 2013, IBK refuse de donner la primature à son parti, le Rpm. En prenant Oumar Tatam Ly, malien de l'extérieur, il a voulu s'appuyer sur lui pour pouvoir débloquer certaines situations. Et puis préparer la jeunesse pour une relève de qualité. Celui-ci ne résistera pas à la pression du Rpm, il claque la porte pour se chercher. Puis, à IBK de faire confiance à un "opposant" modéré, le jeune Moussa Mara. Brave et combattif il l'est mais son expérience politique ne lui pas permise de résister aux vieux caïmans du Rpm. Il sera poussé à commettre quelques fautes, finalement il est débarqué.
Dans cette situation confuse, IBK fait appel au pompier de l'ère démocratique, son grand frère et conseiller Modibo Kéïta. Animé de la volonté et du sens du devoir accompli, il finit par craquer face au poids des problèmes. Aussi, auparavant non habitué au pourcentage, il semblerait qu'il est devenu le champion de cette pratique. Depuis, il commence à perdre sa crédibilité. Surtout qu'il avait eu le malheur d'annoncer le temps de sa gestion à la primature. Oubliant que l'homme propose et que Dieu dispose.
Pour donc se refaire une santé, IBK va procéder à un vrai toilettage du gouvernement afin de permettre aux 77% de maliens qui ont voté pour lui de pouvoir se réjouir de leur choix. Sinon, aujourd'hui, épuisé, déboussolé, déçu, le peuple à ras-le-bol. Il réclame un changement judicieux pour pouvoir respirer. Alors, décidé depuis son élection à restaurer l'honneur du Mali et à redonner du bonheur aux Maliens, IBK s'active à se trouver une équipe de choc. De nombreux noms circulent déjà pour la primature, même si IBK risque de surprendre plus d'un.
Qu'à cela ne tienne, ce gouvernement qui risque de voir jour le plus rapidement possible après la conférence sera une équipe de choc. Elle va d'abord s'atteler à mettre en exergue les recommandations de la conférence, à soulager les populations maliennes. La lutte contre la gabegie, la corruption entre autres est très bien lancée. Il reste de la mettre à la place publique. Sinon, même les nouvelles têtes du Garde des Sceaux au pôle économique en dit long.
Quoi qu'il en soit, la situation actuelle du pays demande beaucoup de sacrifices et faisons-le ensemble pour nous-mêmes.
B.DABO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here