Ministère de l’équipement, des transports et du désenclavement: La mise en œuvre du règlement N°14/2005/CM/UEMOA à partir du 1er Avril prochain au cœur des débats

77

Le Ministère de l’équipement, des transports et du désenclavement a tenu le 20 Mars dernier un atelier d’information sur l’application intégrale du règlement N°14/2005/CM/UEMOA, à l’hôtel de L’amitié de Bamako. La cérémonie était placée sous la présidence de Mme Traoré Zeinabou Diop ministre de l’équipement, des transports et du désenclavement, en présence de ses homologues de la sécurité, du commerce, de l’économie et du représentant de la BAD M.Yacinthe François Akoko du l’UEMOA M.Tandina Abdoulaye Mahamane.
C’est dans le souci de sécuriser les personnes et les biens, et faciliter la libre circulation entre les pays de la sous de la région que le gouvernement du Mali à travers l’UEMOA s’est engagé dans un processus de construction du marché commun caractérisé par la libre circulation des personnes et développé une politique de corridors et de facilitation des transports.
L’objectif de cette rencontre était d’informer, sensibiliser les acteurs sur l’application du règlement N°14/2005/UEMOA qui a été adoptée par les pays membres, relatifs à l’harmonisation des normes et des procédures de contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises dans les Etats membres de l’UEMOA.
Le représentant de la BAD et de l’UEMOA M. Yacinthe et Abdoulaye Tandina se réjouissent de cette initiative du gouvernement du Mali. Pour eux cet atelier est l’occasion de régler définitivement ce problème de surcharge qui a dégradé les chaussées mais aussi impacté sur l’économie Malienne. Ils diront que, les surcharges ont couté entre 25 et 37 milliards de FCFA. Ils ajoutent qu’une bonne mise en œuvre de ce règlement contribuera à la durabilité des investissements dans le secteur routier et cela malgré les problèmes d’entretien routier.
De sa part, Mme Traoré Zeinabou Diop ministre de l’équipement, des transports et du désenclavement dira que, les surcharges coutent très cher à l’Etat et que l’application du règlement N°14 permettra de résoudre ce problème. Elle rappelle que, nulle n’ignore l’importance des infrastructures routières dans le développement économique et social de nos pays à travers la promotion et la facilitation des échanges inter-états.
Par ailleurs, le ministre de l’équipement, des transports et du désenclavement informe l’opinion public national et internationale qu’à partir du 1er Avril 2017 le règlement N°14 sera appliqué dans toute sa dimension au Mali.
En effet, elle précise que tous les transporteurs qui ne respectent pas ce règlement seront sanctionnés de 20 000Fcfa par tonne pour le trafic national et 60 000Fcfa pour l’international. Elle rajoute qu’en cas de manquements de ses dispositions citées ci-dessus, une amende de 200 000Fcfa sera payée.
Toutefois, Mme le Ministre a demandé aux acteurs de la route de s’impliquer davantage pour l’application correcte de ce règlement N°14, au bonheur de nos populations.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here